Top 10 des activités en plein air à Kyûshû

Date de publication :
Le Komazuke ou "motte de riz", célèbre sommet du massif d'Aso (Kyushu).

Le Komazuke ou "motte de riz", célèbre sommet du massif d'Aso (Kyushu).

Ballade en yukata (kimono léger) le long de la rivière Kurokawa, qui donne son nom à cette célèbre station thermale d'Aso.

Ballade en yukata (kimono léger) le long de la rivière Kurokawa, qui donne son nom à cette célèbre station thermale d'Aso.

Les gorges de Takachiho, et leurs étranges parois rocheuses.

Les gorges de Takachiho, et leurs étranges parois rocheuses.

Des yunohana goya

Ces huttes servent à produire des sels de bain à partir des vapeurs de souffre dégagé par l'activité volcanique.

Umi Jigoku, ou "Enfer de la mer"

Umi Jigoku, ou "Enfer de la mer".

Une île d’aventuriers

Kyushu, la troisième plus grande île du Japon, offre un formidable terrain de jeu aux sportifs et aux amoureux de la nature.

Les sommets de la caldeira d'Aso, vus depuis Kusasenri.

Les sommets de la caldeira d'Aso, vus depuis Kusasenri.

1. Marcher dans la plus grande caldeira du monde

Le cratère du mont Aso et ses 128 kilomètres de circonférence constituent un excellent terrain de randonnées. Le Naka-dake est le seul des 5 volcans à être encore actif. Pensez à vous renseigner sur les conditions météo avant de partir à la découverte de son sommet, souvent fermé en raison des émissions de gaz. Si le temps le permet, vous pouvez longer la partie sud du cratère, au départ du téléphérique, jusqu’au sommet du Taka-dake, puis rejoindre la gorge de Sensui (comptez environ 3 heures d’ascension).

Attention : le cratère est temporairement fermé depuis le 26 septembre 2017. La ré-ouverture du site n'a pas encore été décidée.

2. Passer la journée dans les bains de Kurokawa

C’est l’une des stations thermales les plus réputées du Japon. Le village de Kurokawa, situé à une heure de bus d’Aso et à deux heures de Beppu, compte une vingtaine de rotemburo (bains extérieurs), certains avec vue sur la rivière. Vous pouvez passer la nuit dans l’un des nombreux ryokan du village, mais si vous n’en avez pas le temps ou pas le budget, sachez qu’un pass à 1 200 yen (9€) vous donnera accès à 3 bains de votre choix.

Lire : Beppu, la capitale des onsen

Un rotemburo (bain en plein air) de la station thermale Kurokawa Onsen, à Aso.

Un rotemburo (bain en plein air) de la station thermale Kurokawa Onsen, à Aso.

La cascade Manai no Taki à Takachiho (Kyushu)

La cascade Manai no Taki à Takachiho (Kyushu)

3. Naviguer dans les gorges de Takachiho

Cascades, eau vert émeraude, falaises de basalte… Le décor, hérité d’une coulée de lave du Mont Aso, est spectaculaire. Vous pouvez découvrir les gorges à pied, depuis un sentier qui surplombe la rivière Gokase, ou bien à bord d’une barque que vous pouvez louer à la demi-heure (comptez 1 500 yen/11€ les 30 minutes). Attention, vous ne pouvez pas monter à plus de 3 personnes par bateau. Le site se prête à la contemplation des fleurs de cerisiers, sakura, et d'azalées au printemps, et des feuilles rougeoyantes, kôyô, à l'automne. L'été, ne manquez pas les illuminations nocturnes dans les gorges.

4. Faire la tournée des enfers de Beppu

À quelques kilomètres de la gare de Beppu, les quartiers de Kannawa et Kamegawa abritent des sources thermales au nom évocateurs : Jigoku (les enfers). Pas question de s’y baigner, et pour cause, la température des eaux dépasse souvent les 100°C ! Mais ces paysages hors du commun valent le détour, notamment les eaux turquoises de l’Umi Jigoku (l’enfer de la mer), dans lesquelles on fait cuire des oeufs (!), et l’étang rouge vif du Chi-no-ike Jigoku (l’enfer de sang) qui doit sa coloration à l’argile. À voir, également, les bouillonnements de l’Oniishibozu Jigoku (l’enfer des bonzes d’Oniishi) et le geyser du Tatsumaki Jigoku (enfer de la tornade).

L'enfer de la mer, Umi Jigoku

L'enfer de la mer, Umi Jigoku

Vue sur le pont Myôban

Depuis les bains du onsen Yunosato, le vue est imprenable sur Beppu.

5. Partir à la recherche des bains cachés de Myôban

À 25 minutes de bus de la gare de Beppu, se nichent dans les collines plusieurs onsen isolés, loin de l’agitation touristique des stations thermales. À noter, l’eau bleue du rotemburo du Tsuru-no-yu, les bains en cascade du Hebi-no-yu, ou le bain de boue gratuit du Nabeyama-no-yu. Vous pourrez également y admirer de nombreuses yunohana-goya, ces huttes en paille, destinées à la fabrication de sels de bain à base de souffre.

6. Surfer à Miyazaki

La province de Miyazaki est réputée pour ses plages de surf. C’est là que vous trouverez les eaux les plus chaudes et les meilleures vagues. On compte, parmi les spots les plus réputés : la petite île d’Aoshima, située à 15 kilomètres au sud de Miyazaki, la plage de Kisakihama (descendre à la station Undokoen, sur la ligne de train Nichinan) ou encore celle de Koigura, à 5 kilomètres du cap Toi.

Voir : Le Japon côté plages

Ambiance surf et palmiers dans la province de Miyazaki

Ambiance surf et palmiers dans la province de Miyazaki

Les lacs volcaniques du plateau d'Ebino

Les lacs volcaniques du plateau d'Ebino

7. Marcher sur la lune sur le plateau d’Ebino

Lacs volcaniques, gigantesques cratères… Les randonnées au départ de l’Ebino-kôgen, situé à 1 200 mètres d’altitude, sont spectaculaires. Après l’ascension du Karakuni-dake (environ 2 heures), une marche de 5 heures vous mènera jusqu’au Takachiho-gawara et son gigantesque cratère. Des balades plus courtes vous permettront également de découvrir une série de 3 lacs volcaniques, comme le Rokkannon Mi-ike.

8. Faire du vélo sur la presqu'île volcanique de Sakurajima

Accessible en voiture et en ferry depuis Kagoshima, la presqu’île volcanique de Sakurajima constitue une agréable excursion d’une journée. Le volcan, toujours en activité, émet des cendres et de la fumée très régulièrement et son ascension est interdite depuis 1955. Mais on peut tout de même s’en approcher, notamment depuis les observatoires d’Arimura et de Yunohira. Ce dernier, situé à 373 mètres d’altitude, offre le point de vue le plus proche sur le cône du volcan. Faire le tour de l’île à vélo prend environ 4 heures. Comptez 300 yen (environ 2€) l’heure de location.

Vue sur le Sakurajima depuis le point de vue Yunohira

Le point de vue Yunohira offre une superbe vue sur le Sakurajima et la ville de Kagoshima.

Yakushima

Les paysages de Yakushima ont inspiré Hayao Miyazaki pour Princesse Mononoke.

9. Marcher au milieu des arbres millénaires de Yakushima

Cette île classée au patrimoine mondial de l’Unesco est un véritable paradis pour les randonneurs et les amoureux de la nature ! Ses forêts, qui ont inspiré à Hayao Miyazaki le décor de Princesse Mononoke, comptent de nombreux sugi (cèdres) datant de plusieurs milliers d’années. Le sentier de l'Arakawa-tozanguchi mène jusqu’au célèbre Jomôn Sugi, un cèdre de plus de 3000 ans (comptez 8 heures de marche aller-retour). À noter que des balades plus courtes sont balisées dans la forêt de Yakusugi Land (accessible de 9h à 17h pour 300 yen/2€). Pensez à partir équipés car Yakushima est l’un des endroits les plus humides du Japon.

10. Plonger et observer les dauphins à Amakusa

L’archipel d’Amakusa, situé à moins de 2 heures de route de Kumamoto, offre des paysages paradisiaques, à base de mer turquoise et de plages de sable fin. Un cadre propice à la plongée sous-marine et à l’observation des dauphins. Des croisières sont organisées, notamment au départ de la côte de Futae, sur l’île de Shimojima.

Lire aussi : Les 5 plus beaux aquariums du Japon

Des croisières permettent d'observer les dauphins autour de l'archipel d'Amakusa

Des croisières permettent d'observer les dauphins autour de l'archipel d'Amakusa

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs