Le fort et la tour de Goryokaku   五稜郭タワー

Date de publication :
Le fort de Goryokaku

Le fort de Goryokaku

Le parc du fort de Goryokaku et la tour illuminés

Le parc du fort de Goryokaku et la tour illuminés

Une tour comme symbole fort

Goryokaku, à Hakodate, est connu pour son fort ‘à la Vauban’ et sa grande tour panoramique depuis laquelle le spectacle est grandiose à chaque saison.

Qui c’est le plus fort ?

Tout commence en 1854 lorsque le port d’Hakodate s’ouvre aux étrangers, et qu’un an plus tard le cuirassé français Constantine y accoste. Un commandant français enseigne les techniques de construction inspiré de l’ingénieur Vauban qui serviront de base pour l’édification du fort de Goryokaku. Il sera inauguré en 1866, mais verra deux ans après une ultime bataille se dérouler entre des partisans du shogun Tokugawa contre le nouveau gouvernement Meiji, ceci marquant la fin de la période Edo (1603-1868).

Le fort de Goryokaku reste, fier et stratégique à la fois, tel un surveillant du port d’Hakodate et du territoire d’Ezo, l’ancien nom d’Hokkaidô, servant de base pour l’armée.

En 1913, tout conflit intérieur est terminé et le parc de Goryokaku s’ouvre au public pour la flânerie. À cette occasion, 5 000 cerisiers y sont plantés durant 10 ans. Il en reste 1 600 aujourd’hui, qui offrent à chaque printemps l’un des plus magnifiques spectacles qui soit lors de leur floraison.

Ce fort est naturellement classé au patrimoine d’Hokkaidô car il est le symbole fort de l’histoire du Japon.

Voir aussi : Cinq endroits pour admirer les cerisiers

Vue depuis l'espace panoramique de la tour

Vue depuis l'espace panoramique de la tour

Tour à tour d’observatoire

En 1964, pour fêter les 100 ans de la construction du fort de Goryokaku, une tour est construite. Haute de 60 mètres, elle domine le fort et offre un beau panorama sur tous les environs. Mais dans les années 2000 un nouveau projet est sur les rails, c’est comme cela que l’ancienne tour sera détruite au profit d’une autre encore plus belle et plus grande, c’est celle que nous connaissons aujourd’hui, haute de 107 mètres et offrant un grandiose panorama, pour qui n’a pas le vertige.

Depuis cet observatoire, vous avez la vue sur toute la ville d’Hakodate jusqu’au mont du même nom qui la surplombe, ainsi que le détroit de Tsugaru. La forme en étoile à cinq branches est bien visible en prenant de la hauteur au-dessus du fort. 

Vous pourrez prendre le temps d’admirer tout cela depuis le café perché tout là-haut, et de ramener des souvenirs achetés à la boutique. Pour vous rassasier de meilleure façon, deux restaurants et un glacier vous accueillent au deuxième étage.

Tours des grandes villes :

Le fort de Goryokaku

Le fort de Goryokaku

En ce qui concerne les événements qui animent le fort de Goryokaku, citons celui du mois de mai. Depuis 1970, une grande parade met en scène des participants en habits d’époque pour se souvenir d’un glorieux passé et transmettre aux nouvelles générations cette mémoire. Une grande performance théâtrale a lieu, rejouant la dernière bataille de Goryokaku, avec armes et coups de canon.

Toute l’année, un long chemin de promenade se fait jour, sur les 1 800 mètres du parcours autour de Goryokaku, vous admirerez les fameux cerisiers en fleurs pour hanami, ou aux couleurs de l’automne durant le kôyô, sans oublier le tout recouvert de neige en hiver. L’été, la verdure s’appréciera depuis une barque pour une balade sur l’eau des douves tout autour du fort.

En 2010, a eu lieu la reconstruction du Hakodate Bugyojo, un bâtiment historique de surveillance du port d’Hakodate, qui fut détruit en 1871, et refait comme à son origine. Il est devenu un musée d’histoire (entrée à 500 yens, soit 3€80).

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs