Aokigahara, une forêt millénaire japonaise   青木ヶ原

Date de publication :
foret aokigahara

A cause de ses paysages denses, son sol volcanique rocheux, ses arbres millénaires et ses sentiers tortueux, la Forêt d’Aokigahara a la réputation d’être maudite.

Aokigahara

Située sur les pentes du Mont Fuji, la forêt pousse sur un sol volcanique très accidenté et creusé de part en part.

Fugaku Fuketsu

Elle vaut particulièrement la visite car on peut y admirer des blocs de glace éternelle.

Fugaku Fuketsu glace

Glace éternelle dans la Caverne du Vent.

Grotte aux Chauves-Souris

Coulée de lave dans la grotte aux chauves-souris.

Festival de glace Mont Fuji

Le parc Saiko Yachounomori est connu pour son festival hivernal « d’arbres de glace ».

Aokigahara : au-delà de la légende de la forêt maudite

Avec ses paysages denses, son sol volcanique rocheux, ses arbres millénaires et ses sentiers tortueux, la forêt d’Aokigahara a la réputation d’être maudite. Mystérieuse et unique, elle renferme pourtant plusieurs sites naturels à ne pas manquer, lors d’une visite dans la région des cinq lacs autour du mont Fuji.

La forêt d'Aokigahara, sa flore et sa faune

Située au pied du mont Fuji, la forêt d'Aokigahara s'étend sur 35 km2. Surnommée jukai, "la mer d'arbres", elle est âgée d'un peu plus de 1000 ans. Cette forêt est implantée sur une ancienne coulée de lave du Mont Fuji, ayant eu lieu en 864, et son sol est ainsi très rocheux et majoritairement couvert de mousse.

De nombreuses espèces cohabitent dans la forêt, notamment des renards, des cerfs, des chauves-souris ou encore des écureuils japonais, ainsi qu'une très large variété d'oiseaux. Parmi les arbres, ce sont les conifères qui dominent, notamment le Pruche du Japon, un pin endémique de l'archipel.


Aokigahara, promenade dans la plus célèbre forêt japonaise

Située sur la rive nord du lac Saiko, la forêt d’Aokigahara est traversée par plusieurs sentiers. Ils ne présentent aucune difficulté particulière si ce n’est qu’ils s’enfoncent profondément dans l’océan d’arbres qu’est Aokigahara. Mais pas de panique : à chaque intersection, des plans clairs et des panneaux vous aident à vous orienter. Il est conseillé de ne pas s’éloigner des chemins balisés, la forêt étant vaste et le réseau téléphonique inexistant.

forêt d'Aokigahara

La forêt d'Aokigahara

Ces sentiers sont un excellent moyen de se rendre compte de la densité et du caractère très spécial de la forêt : innombrables arbres qui s’enroulent autour de la pierre volcanique, branches entrelacées de pied en pied, racines rampant sous la mousse, épais feuillages laissant à peine passer les rayons du soleil… difficile de décrire le sentiment que provoque la forêt "maudite", si on ne l’a pas vue de ses yeux. 

Mais la marche permet d’observer tout cela et même de frissonner devant un tel spectacle, sans pour autant prendre le risque de s’égarer. Cependant, le nombre de personnes s’y engouffrant dans le but de mettre fin à leurs jours est très élevé, ce qui vient ajouter à la légende morbide. On croit même qu’elle abrite des démons.

La réputation de "forêt des suicides" d'Aokigahara s'est forgée au fil des années, notamment à cause de plusieurs livres et films. Tout commence en 1959 quand Seicho Matsumoto, écrivain de polars, publie une nouvelle où les deux héros vont se perdre dans la forêt pour mettre fin à leurs jours. Mais cette réputation est surtout accentuée en 1993, quand parait le controversé "Mode d'emploi complet du suicide" par Wataru Tsurumi, qui désigne Aokigahara comme l'endroit parfait pour s'ôter la vie. Par la suite, plusieurs manga ou films, notamment "Nos souvenirs" de Gus Van Sant (2015) s'intéressent aussi au phénomène.

forêt d'Aokigahara

La forêt d'Aokigahara au pied des montagnes

forêt d'Aokigahara

La forêt d'Aokigahara

A la découverte des grottes de la forêt d'Aokigahara

S’il est possible de traverser la Forêt d’Aokigahara à pied, on peut aussi en faire le tour en Retro Bus, le circuit touristique au départ de la gare de Fuji-Kawaguchiko. Cette option présente l’avantage de pouvoir se rendre rapidement aux différents points d’intérêt de la forêt, en particulier aux grottes, qui valent le coup d’œil.

Située sur les pentes du mont Fuji, la forêt pousse sur un sol volcanique très accidenté et creusé de part en part. De fait, trois grottes présentent un intérêt tout particulier et sont aménagées pour la visite : au sud, la Grotte aux Chauves-Souris (Saiko Bat Cave), un peu plus à l’ouest, la grotte de lave Ryugudoketu et la grotte de glace Fugaku Fuketsu (Caverne du Vent). Comme leurs noms l’indiquent, chacune a sa spécialité et l’on y observera différents phénomènes naturels.

Fugaku Fuketsu vaut particulièrement la visite car on peut y admirer des blocs de glace éternelle, maintenus intacts sous terre comme dans un grand réfrigérateur. La température basse et stable permet même de stocker dans la grotte des semences de diverses plantes. Attention à prévoir de quoi se couvrir : la température descend vite lorsqu’on descend sous terre, même en plein été !


Le Parc Saiko Yachô-no-mori

Au nord de la forêt d’Aokigahara se cache un magnifique coin de nature, à admirer été comme hiver : le parc Saiko Yachô-no-mori, parc naturel et réserve d’oiseaux sauvages. Il offre une vue sur le mont Fuji et abrite toute l’année plusieurs dizaines d’espèces d’oiseaux. Mais il est surtout connu pour son festival hivernal "d’arbres de glace". En effet, dès que les températures chutent, les arbres se parent d’une couche de glace qui les transforme en sculptures naturelles. Le parc célèbre notamment ce phénomène par des illuminations.

Le reste de l’année, profitez du Festival du Jardinage au printemps et du Festival des Champignons à l’automne. Il va sans dire qu’avec le parc Saiko Yachounomori, les terribles légendes de la Forêt d’Aokigahara seront loin derrière vous !

Enfin, tout près de la forêt d'Aokigahara se trouve le Mont Koyodai et sa plateforme d'observation, qui offre une vue splendide sur le Mont Fuji, aussi bien que sur la vaste étendue de la forêt en contrebas. Il est possible de rallier la forêt depuis Koyodai.


forêt d'Aokigahara

Le Mont Fuji vu depuis le chemin entre le Mont Koyodai et Aokigahara

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs