Randonnée sur le chemin historique du Tokaido : Hakone Kyu Kaido   箱根旧街道

Date de publication :
Départ du Hakone Kyu Kaidô

Départ du Hakone Kyu Kaidô

La maison Amazake-chaya

La maison Amazake-chaya

Hakone Kyu Kaidô par Hiroshige

Hakone Kyu Kaidô sur une estampe d'Hiroshige

Hakone Sekisho

Hakone Sekisho, point de contrôle final

Le grand torii d'Hakone-jinja

Le grand torii d'Hakone-jinja

Randonnée historique et fenêtre vers le Japon féodal

Voici le chemin historique du Tôkaidô, emprunté durant des siècles par les Japonais. Vous pouvez à votre tour le prendre de nos jours et ainsi poser vos pas dans ceux des ancêtres entre forêts, paysages magnifiques et spécialités culinaires.

La voie de marche ancestrale

Pendant très longtemps, les montagnes d’Hakone était un rempart naturel séparant l’est de l’ouest de Honshu. Durant l’époque d'Edo (1603-1868), le shôgun Tokugawa décide d’aménager une route sur un chemin existant. En partant de Nihonbashi, au coeur de Tokyo, et allant jusqu’à la ville de Kyoto, cette route historique passe par Hakone. Plus précisément entre Odawara, dans la préfecture de Kanagawa, jusqu’à Mishima, dans le département de Shizuoka, en passant par le col d’Hakone, culminant à 893 mètres d'altitude, pour 32 kilomètres de trajet.

Plus tard, la route du Tôkaidô est devenue une voie routière pour les véhicules motorisés mais aussi ferroviaire avec les lignes JR et le Shinkansen, le train à grande vitesse japonais. Il reste cependant quelques parties historiques en l’état, dans la forêt, parcourus par les randonneurs Japonais, comme le faisaient leurs ancêtres.

Le chemin le plus populaire et pratiqué est la portion qui commence à la gare Hakone-Yumoto, terminus de la ligne Odakyu, à 15 minutes d’Odawara, pour aller jusqu’à Hakone Sekisho, un ancien point de contrôle sur la route historique. En vous rendant jusqu'au bord du lac Ashi, l’ambiance de certaines portions de cette randonnée vous replonge dans l'époque lointaine du Japon féodal. 

Ce parcours vous fait marcher durant environ 4 heures sur 11,6 kilomètres.


Le chemin des merveilles

Depuis la gare de Hakone-Yumoto, les premières étapes seront le temple de Sôun-ji puis le sanctuaire Tenguyama pour vous placer sous les meilleurs hospices. 

Après le village de Sukumogawa, vous voyez le sol devenir de gros pavés couverts de mousse. Ils datent de l’époque d’Edo, des toutes premières heures de la construction de la route du Tôkaidô. Trouvant le sol trop glissant en pente, le Shôgun Tokugawa avait pendant un temps aménagé un passage avec du bambou, que l’on renouvelait chaque année.

La route historique du Tôkaidô

La route historique du Tôkaidô faite de gros pavés dans la montagne

La route historique du Tôkaidô

La route historique du Tôkaidô dans la forêt


Certaines parties du trajet se font au bord de la route, comme celle passant par Hata-Juku, où vous pourrez découvrir l’art de la marqueterie, spécialité de la région précieux et minutieux, auprès d'artisans locaux.


Spécialité culinaire japonaise ancestrale

Le chemin continue alors pour arriver à Amazake-chaya. Une ancestrale maison propose aux randonneurs de goûter le fameux amazake, une boisson à base de riz fermenté. 

Très nourrissant et sans alcool ni sucre ajouté, ce breuvage vous redonne un coup de boost salutaire pour affronter la suite de la randonnée.

Bien chaud en hiver, ou froid quand il fait chaud, vous pouvez l'accompagné d'un mochi au matcha en cas de petite faim. La maison sert ses spécialités depuis 400 ans. À Amazake, vous goûter un morceau d’histoire du Tôkaidô, pas moins !

Un final au bord du lac Ashi

Requinqué, la progression continue pour apercevoir le lac Ashi au niveau de Moto-Hakone. Un passage par le sanctuaire de Hakone s’impose alors ! Ce sanctuaire shintô fut fondé en 757 et est connu pour son grand torii rouge les pieds dans les eaux du lac que l'on peut trouver dans les photos souvenirs de Hakone, accompagné du mont Fuji en fond.

Le chemin continue entre le lac et les montagnes, au milieu de la forêt, bordés par 420 cyprès de l’époque Edo (1603-1868) et puis le parc Onshi Hakone et sa maison impériale. Une promenade est aménagée avec une magnifique vue sur les caldeiras d’Hakone et le mont Fuji en reflet sur les eaux calmes du lac Ashi.

Puis, vous arriver enfin au terminus de votre chemin à Hakone Sekishô, le même point de contrôle que celui que passait tous les voyageurs de la route de Tôkaidô durant des siècles.

À noter que vous pouvez ne faire qu’une petite partie de cette route ancestrale du Tôkaidô à pied, le reste devra se faire en bus ou en taxi.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs