Itinéraires d'ascension du mont Fuji

Date de publication :
La pente est moins raide qu'à l'aller

La pente est moins raide qu'à l'aller

Un démarrage tranquille

Un démarrage tranquille

Le cratère principal du Mont Fuji

Les quatre sentiers

Avant d'organiser votre excursion au sommet de la montagne sacrée, soyez sûr(e) d'avoir toutes les cartes en main pour choisir le trajet qui correspond à vos attentes. Chaque sentier a ses spécificités et vous offrira une expérience unique.

Notre envoyé spécial en pleine contemplation

Notre envoyé spécial en pleine contemplation

Beaucoup de facteurs entrent en compte dans le choix du parcours pour atteindre le sommet à 3 776 mètres d'altitude : la facilité d'accès au point de départ, le temps approximatif de marche pour la montée et la descente, la vue que vous aurez durant l'ascension ainsi que le dénivelé. Certains sentiers sont plus aménagés que d'autres, avec des chemins bien définis et un nombre plus important de refuges et de points de ravitaillement aux différentes stations. Voici les quatre sentiers et leurs caractéristiques.

Yoshida

Le sentier Yoshida sur le flanc nord de la montagne est le plus emprunté, et de loin, puisque 60% des personnes qui tentent l'ascension le préfèrent aux autres sentiers (172 000 personnes en 2017). Cela est dû au fait que c'est le plus accessible depuis Tokyo et qu'il a été aménagé au fil des années pour accueillir les foules. La 5e station, point de départ de la plupart des grimpeurs, marque en réalité la moitié du sentier Yoshida, puisque celui-ci démarre tout en bas de la montagne au sanctuaire Fuji Sengen. Les touristes ne s'y rendent pas seulement en période d'ascension, mais tout au long de l'année afin d'admirer la vue sur la région des 5 lacsC'est ce sentier qu'a emprunté l'équipe de Vivre le Japon début juillet 2018 pour leur ascension.

À lire : Reportage, l'ascension du mont Fuji


Informations pratiques :

  • altitude : 2 300m
  • montée : 6h - descente : 4h
  • trajets de montée et de descente différents - rejoint le sentier Subashiri entre la 8e station et le sommet
  • chemin sinueux mais assez plat jusqu'à la 7e station, puis plus rocailleux
  • nombreux refuges aux différentes stations sur le chemin de l'ascension, toilettes publiques, boutiques et point d'information
  • accès : bus depuis les gares Kawaguchiko et Fujisan
  • centre de premiers secours aux 5e, 7e et 8e stations

Subashiri

La 5e station du sentier Subashiri est assez accessible puisqu'elle est desservie plusieurs fois par jour par des navettes en période d'ascension. Cependant elle n'offre que peu de points de restauration aux visiteurs, c'est essentiellement un parking qui ne sert que de dépôt aux bus. De la station, vous pouvez atteindre un petit sommet en 20 minutes de marche nommé Kofuji (littéralement "petit Fuji"), qui s'élève à 1 979 mètres d'altitude. Le sentier vers le sommet de la montagne sacrée traverse la forêt et n'est que peu emprunté (23 500 personnes en 2017), jusqu'à la 8e station où il rejoint le sentier Yoshida et ses milliers d'apprentis alpinistes.


Informations pratiques :

  • altitude : 2 000m
  • montée : 6h - descente : 3h
  • trajets de montée et de descente différents - rejoint le sentier Yoshida entre la 8e station et le sommet
  • pente assez douce et boisée jusqu'à la 7e station
  • refuges à partir de la 8e station uniquement
  • accès : bus depuis les gares Gotemba et Shinmatsuda
  • pas de centre de premiers secours

Gotemba

C'est le moins emprunté des quatre sentiers (18 000 personnes en 2017) et donc celui qui comporte le moins d'infrastructures. Le point de départ n'est qu'à 1 400 mètres d'altitude, ce qui est beaucoup plus bas que les autres sentiers. Il faut donc plus de temps pour atteindre le sommet, sur un chemin essentiellement recouvert d'anciennes coulées de lave sans végétation. Cependant cela devient un avantage au moment de la descente, puisque vous pourrez quasiment courir sur le terrain lisse du sentier, et le lever du soleil est visible peu importe votre altitude.


Informations pratiques :

  • altitude : 1 400m
  • montée : 7h - descente : 3h
  • trajets de montée et de descente différents à mi-parcours
  • pente douce de graviers volcaniques jusqu'à la 8e station
  • quelques refuges à partir de la 7e station, boutiques, point d'informations et toilettes publiques
  • accès : bus depuis la gare Gotemba
  • pas de centre de premiers secours

Fujinomiya

Le dernier sentier est le deuxième plus emprunté (70 000 personnes en 2017), et également le plus accessible pour les personnes se trouvant à l'ouest du pays (Kyoto, Hiroshima). Sa 5e station est celle située le plus haut sur le montagne et vous y trouverez une boutique pour acheter l'équipement nécessaire à l'ascension. Deux points négatifs : le chemin est le même pour monter et descendre, et le lever de soleil n'est visible qu'au sommet.


Informations pratiques :

  • altitude : 2 400m
  • montée : 5h - descente : 3h
  • trajets de montée et de descente identiques
  • terrain accidenté, rocailleux et abrupt
  • refuges à toutes les stations
  • accès : bus depuis les gares Mishima, Fuji, Shin-Fuji et Fujinomiya 
  • pas de centre de premiers secours

En place pour assister au spectacle

En place pour assister au spectacle

Bonus : Ochudo

Si vous n'êtes pas au Japon durant la saison d'ascension du mont Fuji et que la montagne n'est pas trop enneigée, ou bien si vous ne pensez pas avoir les capacités physiques pour atteindre le sommet, le petit sentier Ochudo est fait pour vous ! Au lieu de monter, il traverse le flanc de la montagne à l'horizontale. Autrefois, c'était un pèlerinage de 20 kilomètres que seuls ceux qui avaient déjà gravi au minimum 3 fois avaient le droit d'effectuer. Aujourd'hui, la plupart du trajet est fermé car non-sécurisé, mais vous pourrez profiter de 5 kilomètres du sentier accessible à partir de la 5e station du sentier Yoshida (aussi appelé Fuji Subaru Line).


Pour aller plus loin : 

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs