Les poupées de Rokuro-Kobo-Katase   ろくろ工房かたせ

Date de publication :
Devanture de la boutique de poupées kokeshi artisanales à Hakone

Devanture de la boutique de poupées kokeshi artisanales à Hakone

Feu M.Latase, fabricant de poupées Kokeshi traditionnelles

Feu M.Latase, fabricant de poupées Kokeshi traditionnelles

Un souvenir authentique

Les kokeshi, ces poupées de bois nées à l'époque d'Edo, comme celles proposées par le Rokuro-Kobo-Katase, sont parmi les souvenirs du Japon les plus prisés des visiteurs.

Dans sa boutique de kokeshi, des poupées artisanales, feu Monsieur Katase perpétuait une tradition vieille de près de 150 ans. 

Apparues vers la fin de la période Edo (1603-1868) dans la région du Tôhoku au nord-est du Japon, les kokeshi servaient de jouets aux enfants ou étaient distribuées à la sortie des onsen – sources chaudes. Leur tête rondelette et leur corps cylindrique, très schématisés, symbolisaient autrefois le bon état de santé de l’enfant qui s’amusait avec. 

Ancêtres des Kimidolls

Les pièces en bois sont sculptées puis peintes et enfin recouvertes d’un lavis de laque ou d’une couche de cire. En signe d’amour ou d’amitié ou achetées en guise d’objets de décoration, elles jouent surtout le rôle d’ancêtres des Kimidolls, ce modèle bien plus moderne – et industriel – très populaire dans le monde entier. Les amateurs de jeux vidéo y verront une ressemblance certaine avec les « Mii », les avatars de la console Nintendo Wii, dont Shigeru Miyamoto, le développeur, a confié s’être inspiré.

Entre créations classiques ou reproductions modernes, Monsieur Katase accueillait, dans son agréable boutique, petits et grands pour un souvenir authentique que l’industrie du jouet a toutefois déjà copié ! Depuis son décès, la boutique n'est plus ouverte qu'occasionnellement.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs