Himeji   姫路

Date de publication :
Le château de Himeji, le plus célèbre du Japon.

Le château de Himeji, le plus célèbre du Japon.

L'avenue Otemae-dôri relie la gare de Himeji à son célèbre château.

L'avenue Otemae-dôri relie la gare de Himeji à son célèbre château.

Le cimetière de Nagoyama, sur une colline à l'Est de Himeji.

Le cimetière de Nagoyama, sur une colline à l'Est de Himeji.

L'enceinte principale du temple Engyô-ji, à Himeji.

L'enceinte principale du temple Engyô-ji, à Himeji.

Himeji, la ville au château le plus célèbre du Japon

Himeji est une cité de taille moyenne, installée face à la mer de Seto entre Kobe et Okayama. Cette ville au prestigieux passé féodal doit en grande partie sa renommée à l'exceptionnel château blanc qui la domine. De passage à Himeji, que faut-il voir, visiter et ne pas manquer ?

L'histoire de Himeji

À mi-chemin entre Kobe et Okayama, Himeji a été dès l’origine créée comme la ville-forte de l’ancienne province féodale de Harima, alors contrôlée par le clan Akamatsu, durant l'époque Nara (710 - 794). C'est la daimyo Ikeda Terumasa qui fit de Himeji un fief majeur. C’est après l’édification de son célèbre château au XIVème siècle que les alentours se peuplent, et que la ville d'Himeji devient le centre de région du Hyogo. Aujourd'hui, c'est pourtant sa grande sœur Kobe qui est la capitale de la préfecture.

Comment beaucoup d'autres cités japonaises, la ville a beaucoup souffert des bombardements aériens durant la Seconde Guerre Mondiale. 63 % de la ville furent détruits par les raids incendiaires américains. Par miracle, le château fut épargné des incendies, et resta aussi debout au fil des passages des typhons et même durant le grand séisme de Kobe en 1995. C'est pourquoi les Japonais croient que le château profite d'une protection divine.


Le château d'Himeji, la super-star japonaise

Symbole de la ville et connu comme étant l'un des plus beaux du Japon, le château d'Himeji est visible dès l'arrivée en train. Situé à l’extrémité de la large artère Otemae-dôri, le donjon surplombe la ville. Bâti au XIVème siècle, ce château est un des rares château japonais à ne pas être une réplique moderne, et à être aussi bien préservé.

Pour y aller, vous pouvez soit opter pour la marche, prendre le bus de tourisme Loop Bus, ou bien y aller en vélo. En effet, les deux offices du tourisme de la ville (situés dans la gare et sur Otemae-dôri, trottoir de droite en direction du château) proposent des bicyclettes gratuites aux touristes qui pourront alors rejoindre le château tout en visitant Himeji.

  • Pour plus d'information sur ce lieu magnifique, inscrit patrimoine mondial de l'UNESCO : le château d'Himeji.

Après une longue période de travaux (de 2010 à 2015), le célèbre "château du héron blanc" a retrouvé de sa superbe et est aujourd’hui un des lieux phares du Japon. Ses alentours concentrent aussi des sites appréciés des touristes, en particulier le jardin Kôko-en.

Château Himeji

Vue depuis le château sur la ville

Château Himeji

Le château en été

Engyo-ji

Le temple Engyo-ji

Nagoyama

Le stûpa du cimetière de Nagoyama

À ne pas manquer à Himeji

En dehors du château, la ville abrite plusieurs centres d'intérêt à ne pas manquer, dont le cimetière Nagoyama, au nord-ouest  de la gare sur une colline. Depuis le château, on peut apercevoir le grand stûpa blanc qui y trône. Un stûpa est un monument bouddhiste venu d'Inde, en forme de dôme, accueillant des reliques du Bouddha. Dans ce dernier, on peut y admirer des statues, des mosaïques, des représentations de Kannon (figure bouddhique de la miséricorde) et se recueillir auprès de cendres de Bouddha, offertes en 1954 par le Premier ministre indien J. Nehru.

Le cimetière, lui, est consacré aux sépultures et à la mémoire des quelques 111 000 soldats japonais morts depuis le début de l'ère Meiji (1868-1912). La promenade sur cette colline permet aussi de profiter d'une vue sur la ville.

Tout au nord de la ville, ne manquez pas non plus l'ascension du mont Shosha. À son sommet se trouve le temple Engyô-ji. Il demande un peu de trajet (il faut prendre un bus à la gare pour 30 minutes, puis un téléphérique) mais les cinéphiles sont nombreux à y aller car ce lieu est connu pour avoir accueilli le tournage de certaines séquences du film "Le dernier samouraï". Le mont Sosha est aussi très conseillé en automne.

Le musée d'Histoire de la préfecture de Hyogo intéressera ceux qui sont curieux de l'Histoire japonaise. Contrairement à bon nombre de musées préfectoraux, ce dernier n'est pas vraiment centré sur l'Histoire et les artistes de la préfecture. Vous y trouverez des répliques des 12 châteaux originaux du Japon.


Que voir et faire à Himeji ?

La découverte d'Himeji peut aisément s'effectuer en une journée, deux pour ceux qui sont friands des musées et points de vue, ou ceux qui souhaitent rayonner un peu autour de la ville. Rien que pour son château, se rendre à Himeji est particulièrement conseillé.

  • Le château d'Himeji. Adresse : 6-8 Honmachi, Himeji, Hyogo 670-0012

  • Le jardin Koko-en. Adresse : 6-8 Honmachi, Himeji, Hyogo 670-0012

  • Le Musée d'histoire de la préfecture de Hyōgo. Adresse : 68 Honmachi, Himeji, Hyogo 670-0012

  • Le musée d'art de la ville de Himeji. Adresse : 68-25 Honmachi, Himeji, Hyogo 670-0012

  • Le temple Engyō-ji. Adresse : 2968 Shosha, Himeji, Hyogo 671-2201

  • Le cimetière de Nagoyama et son stûpa. Adresse : 14-1 Nagoyamacho, Himeji, Hyogo 670-0051

  • Le Himeji Central Park, un étonnant parc safari abritant aussi un parc d'attraction. Adresse : 1434 Toyotomicho, Himeji, Hyogo 679-2121

Vous noterez que l'essentiel des visites est rassemblé autour du château d'Himeji, le cœur de la ville.

Comment se rendre à Himeji ?

La ville de Himeji est très bien desservie en transport en commun, se trouvant au cœur de la préfecture de Hyogo. Elle est implantée sur la côte sud de Honshu, tout comme les grandes villes d'Osaka, Kobe, Okayama et Hiroshima, et se retrouve ainsi sur le tracé de la longue ligne shinkansen Sanyo, qui s'étend d'Osaka à Fukuoka.

La gare de Himeji est ainsi accessible via le shinkansen, en moins d'une heure depuis Kyoto (5370 yens soit 45€ depuis la gare de Kyoto) et 30 minutes depuis Osaka (3810 yens soit 32€ depuis la gare de Shin-Osaka). Comptez une heure de trajet, toujours en shinkansen, depuis la gare d'Hiroshima (8650 yens, 73€). Il existe aussi une solution économique pour se rendre à Himeji depuis Osaka, grâce aux trains locaux de la ligne JR Kobe (en 1h depuis Osaka, pour seulement 1450 yens soit 12€).

Pour aller plus loin :