Le château de Himeji   姫路城

Date de publication :
Le château Himeji au printemps, entouré de cerisiers en fleurs

Le château Himeji au printemps, entouré de cerisiers en fleurs

Le château le plus majestueux du Japon

Le château le plus célèbre du Japon a ré-ouvert au public début 2015, après 5 ans de travaux. Ce bâtiment imprenable, classé au Patrimoine Mondiale de l'Unesco depuis plus de 20 ans, se laisse admirer depuis son parc. Une véritable plongée au cœur du Japon médiéval, dans un bâtiment unique et riche en histoire...

Un château qui a marqué l'Histoire du Japon

Conçu au XIVème siècle, à l'époque Nanboku-chô (1333-1392), le château de Himeji fut le théâtre de bien des événements historiques. Le site accueillait une place-forte depuis la fin du XIVème siècle, avant que le célèbre Ieyasu (premier shogun de la dynastie Tokugawa) ne mette la main sur l'édifice, bientôt augmenté de l'impressionnant donjon de quatre étages en 1609, et de larges enceintes. Ieyasu Tokugawa offre le château à son gendre en 1600, puis les bâtiments de l'enceinte ouest sont construits en 1618. Plus tard, le système des hans (les territoires des daimyos) est aboli : le château est alors vendu aux enchères. C'est ensuite l'armée qui occupe le château.

Jamais pris, jamais victime des tremblements de terre ni des incendies, il fut même épargné par les bombardements de 1945. À la fin du XIXème siècle, la ville décide de se charger de son entretien.

Le célèbre château de Himeji restauré

Le château a profité de travaux de rénovation d'envergure, entre 2010 et 2015. Après 5 ans d'échafaudages, le château de Himeji a retrouvé son donjon, sa célèbre couleur blanche éclatante (ses murs sont blanchis à la chaux), et son surnom de "château du héron blanc" (Hakujoro en version originale).

Les visiteurs peuvent ainsi à nouveau profiter d'un édifice qui demeure le plus vaste, le plus abouti et le plus célèbre du genre au Japon, ainsi que le premier site nippon classé à l'Unesco (avec le temple Hôryû-ji de Nara). Le cinéaste Akira Kurosawa ne s'y était pas trompé et y tourna des scènes de Ran (1985) et Kagemusha (1980). Enfin, si le château d'Himeji est aussi connu, c'est aussi car il est l'un des douze derniers châteaux en bois du Japon.

Château Himeji

Le château en été

Château Himeji

Vue depuis le château sur la ville

Château Himeji

Vue sur le château de nuit depuis le Musée d'art de la ville

Un château imprenable  

Le château de Himeji est le plus grand château du Japon. Il fut bâti à 45 mètres de hauteur, surplombant la ville depuis le sommet de la colline Himeyama. Le donjon (tenshukaku) atteint en plus près de 46 mètres de haut. Le château est perché sur d'immenses murs en pierre incurvés, comparés à des éventails : si l'effet est saisissant, cette technique est pourtant uniquement pratique et non esthétique, car elle confère une plus grande solidité.

La visite du château demande environ 3 à 4 heures, surtout si l'on veut profiter d'une promenade dans les jardins du Kokô-en, créés en 1992 pour commémorer les 100 ans de la ville. Elle débute par la grande porte Hishinomon, percée dans d'épaisses murailles, qui donne accès aux douves intérieures de Sangoku-bori (les seules encore intactes). Si vous souhaitez les découvrir en barque japonaise, c'est possible les samedis, dimanches et jours fériés (1000 yens (8€) - 10 départs/jour). Les douves mesurent en moyenne 20 mètres de large

Mais les douves ne sont qu'une petite partie de l'exceptionnelle architecture défensive de Himeji, où l'on peut admirer de près les meurtrières (sur les murs d'enceinte). Le visiteur emprunte ensuite passages dérobés et chicanes, mais surtout le troublant labyrinthe qui mène au donjon principal du château : des chemins étroits et alambiqués aménagés pour éviter qu'une armée ne puisse accéder au cœur de l'ouvrage, qui abritait le seigneur et ses richesses.

En effet, ce plan labyrinthique constitue la défense la plus efficace du château : les ennemis devaient progresser selon un motif en spirale autour du donjon. Les allées sont de plus très étroites et abruptes, ce qui gênait l'avancée rapide d'une armée et permettait aux soldats du château de tirer sur les intrus à l'aide d'arquebuses et d'arcs.

Une architecture unique

En tout, le château est constitué de 83 bâtiments dont 16 tourelles et 15 portes. Sur 83 constructions, pas moins de 74 d'entre elles sont classées "Bien culturel important". L'ouvrage est immense, puisqu'il s'étend sur 1700 mètres de long.

Le grand donjon comporte 6 étages, qui, au fur et à mesure que l'on monte, sont de moins en moins grands : si le premier fait 550 m2 (et est recouvert de 330 tatamis), le dernier s'étend sur "seulement" 115 m2.

Château Himeji

Couloirs dans le bâtiment principal du château

Château Himeji

Vue sur les toits depuis l'intérieur

Les visiteurs ont l'occasion d'observer de nombreuses installations défensives, comme des meurtrières de diverses formes ou encore des trappes et des machicoulis, destinées à jeter des pierres ou de l'huile bouillante. En outre, au premier étage se trouve le Musée des armes. Arrivé au dernier étage, vous serez récompensé par une belle vue sur la ville. Profitez-en aussi pour admirer les shashi-gawara, des motifs d'animaux mythiques en forme de poisson, réputés protéger le bâtiment du feu.

Après votre découverte du château, ne manquez pas de visiter le petit Musée d'art de la ville de Himeji, accolé à une des douves du château. Le musée est installé dans un étonnant bâtiment en briques rouges, anciennement entrepôt militaire. Vous y trouverez des tableaux de maitres européens tels que Magritte, Monet ou Pissaro, et dans ses jardins des sculptures en bronze de Rodin. Sans compter qu'il y est souvent organisé des rétrospectives d'artistes majeurs, le tout pour un prix d'entrée riquiqui (200 yens, soit 1€70).

Avant votre visite, découvrez le château de Himeji en vidéo avec Vivre le Japon :

Comment se rendre au Château de Himeji ?

Il est très facile de visiter le château en une après-midi sans avoir à dormir sur place, notamment depuis les grandes villes d'Osaka, Kyoto et Hiroshima. La gare de Himeji accueille les lignes de shinkansen Tokaido-Sanyo. Elle est ainsi accessible en moins d'une heure depuis Kyoto (5370 yens soit 45€ depuis la gare de Kyoto) et 30 minutes depuis Osaka (3810 yens soit 32€ depuis la gare de Shin-Osaka). Comptez une heure de trajet, toujours en shinkansen, depuis la gare d'Hiroshima (8650 yens, 73€).

Une fois arrivé à la gare, empruntez simplement l'avenue Otemae face à la gare : aucun risque de vous tromper, vous apercevrez au loin le donjon blanc du château. Sur le chemin, vous passerez devant le Musée Miki, qui expose des œuvres d'artistes japonais, peintures et céramiques. Au bout de 10-15 minutes de marche, vous atteindrez le pont Sakuramon qui marque l'entrée de l'enceinte du château. Ceux qui le souhaitent peuvent aussi emprunter le bus n°8 pour 100 yens (0,85€), qui les emmènera directement en face du pont Sakuramon.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs

Château de HIMEJI

Bonjour, en Mai 2016 nous avons visité le Japon et le Château de Himeji…Une merveille architecturale. Après 5 années de restoration nous étions émerveillés, à voir certainement ★ ★ ★ ★ ★

Une occasion d'y retourner !

Bonjour et merci pour votre article, j'ai visité le Japon lors d'un tour du monde de 6 mois en 2013 et ce fut le pays qui m'a le plus marqué lors de ce voyage. J'étais alors allée à Himeji sans savoir qu'il était en travaux mais les visites restaient possibles, merci de m'informée de sa réouverture cela me donne une raison de plus, s'il en fallait, de prévoir un retour au pays!