Le club de baseball Hiroshima Carp   広島東洋カープ

Date de publication :
Les ballons carpes

Et un banc de carpes envahit le stade !

Des carpes à la tête dure

Ce club mythique de baseball a pris comme emblème la carpe pour plusieurs raisons : outre le fait que la carpe est un animal sacré au Japon, le château d'Hiroshima est surnommé « Rijo », c'est-à-dire "le Château de la Carpe". De plus, la rivière Otagawa, qui traverse la ville, regorge de carpes.

Le club des Hiroshima Carp est fondé en 1949, alors que le Championnat de baseball japonais se reforme en deux ligues en 1950.

L'histoire d'un club de baseball mythique

La ville d'Hiroshima tient à avoir sa propre équipe, dans le cadre du projet de reconstruction après le bombardement atomique, quatre ans auparavant. Cependant, elle manque de moyens et et les sponsors sont difficiles à trouver. Le recrutement s'en ressent et l'équipe finit dernière de la ligue lors des deux premières saisons. Le manque de financement, et de résultat, du club conduit à la question de son démantèlement, ou de sa fusion avec les Taiyo Whales, de la ville de Shimonoseki, dans la préfecture de Yamaguchi. 

Lire : Le baseball au Japon

Les habitants d'Hiroshima protestent et rassemblent l'argent pour que l'équipe puisse continuer d'exister. En 1957, l'équipe quitte le stade préfectoral dans lequel elle s'entrainant pour son stade actuel, en face du Dôme de la bombe, le mémorial de la paix d'Hiroshima. Le Stade Municipal d'Hiroshima reste fermé tous les 6 août, en signe de commémoration. Jusqu'en 2015 les Hiroshima Carp devaient jouer dans un autre stade en cas de match à domicile prévu à cette date. Le 6 août 2015, lors d'un match émouvant, les Hiroshima Carp jouent dans leur stade, devenu entre-temps le Stade Mazda : ils portent tous le numéro 86 (8 pour le mois d'août et 6 pour le jour) pour commémorer le jour du bombardement.

Lire aussi : L'histoire d'Hiroshima

L'équipe Hiroshima Carp jouant à domicile, en août 2015.

L'équipe Hiroshima Carp jouant à domicile, en août 2015.

L'âge d'or des casques rouges

En 1960, l'équipe finit pour la première fois avec un nombre de victoires plus important que celui des défaites, et, en 1968, l'entreprise automobile Toyo Kogyo, aujourd'hui Mazda, commence à sponsoriser l'équipe, dont le nom devient Hiroshima Toyo Carp. Les uniformes changent, la couleur rouge devient dominante. Le "H" est remplacé par un "C" sur les maillots des joueurs, s'inspirant librement du logo des Reds de Cincinnati, une équipe de baseball américaine. Le club des Hiroshima Carp entre alors dans son âge d'or : elle finit troisième du championnat national, son meilleur résultat depuis sa création. 

À lire : Nippon All-Stars Series, la saison estivale de baseball au Japon

En 1975, elle remporte la ligue centrale pour la première fois, et entre dans la cour des Japan Series. À la fin des années 1970, les joueurs Koji Yamamoto, Sachio Kinugasa, Jim Lyttle et Adrian Garrett  forment un alignement appelé Akaheru (signifiant "casques rouges", en référence à la couleur de leurs uniformes). Ils établissent le record de 200 home-runs en une saison en 1978, et remportent les Japan Series en 1979 et 1980, et une fois encore en 1984. Les Hiroshima Carp remportent la ligue une dernière fois en 1991, leur dernier titre à ce jour. 

À découvrir : Journée découverte de Hiroshima et Miyajima

De nouveau, des problèmes de financement se posent : l'équipe ne peut pas payer ses joueurs, et voit ses stars quitter le navire. Cela fait maintenant 16 années que l'équipe n'a rien remporté, établissant ainsi un nouveau record : la plus longue série sans titre de la ligue.

Vous pouvez tout de même assister à un match des Hiroshima Carp, pour des prix raisonnables, et profiter de l'ambiance du stade. La mascotte Slyly vous aidera à supporter cette équipe, qui fait toujours vibrer le Japon !

Les supporters des Hiroshima Carp

La ferveur des supporters du club Hiroshima Carp.

Slyly, la mascotte

La mascotte Slyly qui divertit les supporters.

Les joueurs d'Hiroshima Carp

Les joueurs d'Hiroshima Carp en pleine action !

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs