Le château de Hagi   萩城

Date de publication :
Hagi, l'entrée du parc Shizuki  à L'emplacement du château.

Hagi, l'entrée du parc Shizuki à L'emplacement du château.

 Hagi, Horiuchi : le quartier des samurais

Hagi, Horiuchi : le quartier des samurais

Le château de Hagi avant son démantèlement

Le château sur le delta

La château de Hagi est situé sur le delta du fleuve Abu, à la pointe ouest de l’île de Honshu. Entouré par des collines, le château fut construit par le clan vaincu des Mori après la bataille de Sekigahara. Ses fossés et ses ruines sont de nos jours un agréable endroit où les habitants de la ville viennent se promener.

Le château d’un clan déchu 

Le château de Hagi (préfecture de Yamaguchi) fut construit par le clan Mori après la bataille de Sekigahara, en 1600. En effet, Terumoto Mori, un des daimyo les plus puissants du pays, avait pris parti contre Ieyasu Tokugawa et à la suite de la victoire de ce dernier, vit une grande partie de ses terres confisquées. Expulsé des environs de Hiroshima, il vint s’installer plus à l’ouest à Hagi. Le château a pour particularité d’avoir été construit au pied du mont Shizuki et non pas sur les hauteurs de la montagne. Après la révolution de Meiji, dans laquelle le clan de Choshu fut, avec celui de Satuma, un des grands moteurs, le château fut démantelé pour répondre à la politique de modernisation impulsée par le gouvernement central.

Lire aussi : L'époque d'Edo

Le château Hagi fut le centre de la résistance du clan Môri face aux forces des shoguns Tokugawa.

Horiuchi : le  quartier des samouraïs À Hagi

Horiuchi : le quartier des samouraïs À Hagi

Une ville féodale au XXIè siècle 

Hagi est une ville qui a mieux que beaucoup d’autres cités nippones, supporté l’usure du temps. Les ruines du château peuvent être visitées dans le nord-est de la ville, à côté du parc Shizuki, sur un grand espace fleuri où ont aussi été construits la maison de thé Hananoe et un temple. Le site est particulièrement apprécié pour les cerisiers en fleurs au printemps, comprenant plus de 600 cerisiers du genre précieux midori-yoshino. 


Lire aussiLe village de Hagi

Au-delà de la disposition d’origine, vous pourrez admirer les ruines du donjon Tenshu, le pont Manzaibashi en granite ainsi que le jardin de l'est dont les fleurs d’azalée resplendissent au mois de mai. Le site du château de Hagi offre aussi un quartier féodal, avec les rues et les résidences des samouraïs qui ont été préservées. Les faubourgs de Horiouchi, qui subsistent toujours, abritaient les riches samouraïs ainsi que les marchands. Des rues comme Edoya, Iseya ou Kikuya, elles aussi traditionnelles, sont reliées à l’artère principale. En errant dans le quartier avec ses maisons à fenêtres basses afin d'éviter de regarder de haut les seigneurs féodaux et les toits à picots conçus pour repousser les ninjas, vous finirez par oublier l'époque actuelle et pour retrouver une vieille atmosphère d’Edo. 

Le site a été classé en 2015 comme faisant partie du patrimoine mondial de l’UNESCO, dans la catégorie "Révolution Industrielle Meiji du Japon".

Lire aussiSur les traces des samouraïs

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs