Festival d’animation   アニメーションフェスティバル

Date de publication :
Festival international d'animation

Remise des prix au festival international d'animation.

Festival international d'animation

Affiche du festival international d'animation.

Au-delà de Totoro

Impossible de réduire le dessin animé occidental à Walt Disney. De même, le cinéma d’animation japonais ne s’arrête pas à MIYAZAKI Hayao. Tous les deux ans, le festival international du cinéma d’animation d’Hiroshima met sur le devant de la scène d’illustres inconnus, nippons ou d’ailleurs.

Avec comme présidents honoraires du jury successifs des réalisateurs tels que Paul Grimault, à qui l'on doit Le roi et l’oiseau ou Peter Lord et Nick Park créateurs de Wallace et Gromit, cette biennale a su se hisser au même rang que les trois autres référents en la matière, les festivals internationaux du cinéma d’animation d’Annecy, d’Ottawa et de Zagreb.

Depuis sa création en 1985 par l’Association Internationale du Film d’Animation (ASIFA) pour la commémoration des quarante ans du bombardement de Hiroshima, le jury international du festival récompense les meilleurs courts-métrages d’animation alors que l’audience de passionnés peut également exprimer sa faveur. Outre le prix d’Hiroshima, le Grand Prix (remporté notamment par TEZUKA Osamu en 1985 pour Broken Down), qui octroie un million de yens (environ 8000 euros) à son récipient, permet aussi la qualification du court-métrage à la course aux Oscars. Les films soumis à la compétition, sur généralement plus de deux milles candidatures, ont pour point commun d’adresser des sujets universels comme la paix, chers à la ville et au jury.

De grande ampleur, le festival accueille trente mille personnes sur les cinq jours d’ouverture et propose en parallèle des ateliers pédagogiques et autres expositions d’étudiants, afin de sensibiliser le plus grand nombre à un format qui reste trop marginal au sein du paysage cinématographique. Pour les amateurs et les curieux, Hiroshima est un passage obligé à la fin août, lorsque les écrans s’animent et que tous les regards scrutent avec espoir les œuvres d’un potentiel futur grand maître.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs