L'île de Ninoshima   似島

Date de publication :
Ninoshima

L'île de Ninoshima et son mont Aki-no-kofuji

Ninoshima

Vue depuis le Mont Aki-no-Kofuji

Ninoshima

Vue depuis le chemin de randonnée le long du mont

Une île historique

Située juste en face de la ville d'Hiroshima, l'île de Ninoshima est un lieu chargé d'Histoire(s). Durant la Seconde Guerre mondiale, elle a servi de refuge aux Japonais. Elle est aujourd'hui prisée pour son chemin de randonnée.

Une île riche en histoire

La préfecture d'Hiroshima abrite 360 îles dans la mer intérieure de Seto, qui sépare l'île principale d'Honshu de celle de Shikoku. Parmi elles, la petite Ninoshima (似島) fait directement face à la ville d'Hiroshima. Toute proche, à quelques 4 kilomètres de distance, elle est accessible facilement en moins d'une demi-heure de ferry depuis le port d'Hiroshima, pour 880 yens aller-retour (6€70). Des départs ont lieux toutes les 90 minutes.

Ninoshima est une île dont on fait vite le tour en raison de sa taille : elle s'étend en effet sur seulement 3,87 km2. Elle abrite en outre un petit mont, nommé Aki no Kofuji et culminant à 278 mètres. Ce dernier possède une forme en cône assez similaire à celle du mont Fuji. "Aki no Kofuji" signifie en effet "petit Fuji d'Aki", Aki étant l'ancien nom de la préfecture d'Hiroshima. Quand à Ninoshima, ce nom signifie donc "île de la ressemblance", en hommage à cette similarité avec le mont Fuji.

Ninoshima n'est pas une île ordinaire, et son histoire est unique : elle a vu passer beaucoup de choses et accueilli toutes sortes d'établissements. Dès le XIXe siècle, l'île accueille des installations militaires. Puis, durant la première guerre sino-japonaise (1894-1895), elle sert de lieu de quarantaine pour les soldats japonais de retour au pays, face à l'épidémie de choléra. À la fin de la Première Guerre mondiale, c'est une prison pour soldats allemands qui y est installée.

Mais Ninoshima est plus tristement célèbre pour avoir accueilli des milliers de réfugiés après le 6 août 1945, jour où la bombe atomique a dévasté Hiroshima. Un hôpital y fut mis en place, victimes et réfugiés affluant dans des canots de fortune. 10 000 personnes y trouvèrent alors refuge, et nombreuses furent les victimes. L'année suivant, un orphelinat y vit le jour : c'est là que les enfants, devenus orphelins à cause de la guerre, furent accueillis.

Pour aller plus loin : L'histoire d'Hiroshima

Ninoshima

Vue depuis le chemin de randonnée de l'île

Ninoshima et son chemin de randonnée

De ce lourd passé, Ninoshima garde aujourd'hui de nombreux mémoriaux, dont une cérémonie célébrant la paix le 4 août. De nos jours, l'île abrite un petit village où moins de 1 000 personnes résident. L’île est très prisée pour son chemin de randonnée le long de la montagne, qui offre de somptueux panoramas sur les îles alentour ainsi que sur Hiroshima, chose rare.

À découvrir : Six montagnes de moins de 1 000 mètres à escalader

Arrivé(e) au petit port de p��cheurs de l'île, au doux charme rustique, vous pourrez très facilement louer un vélo pour faire le tour de la côte et vous rendre au début du chemin de randonnée. Ce dernier ne présente pas de difficulté majeure et se termine en une heure. Seul conseil : munissez-vous d'un produit anti-insecte pour vous protéger et prenez garde aux araignées vivant dans les buissons le long du chemin. Tout le long et jusqu'au sommet, vous pourrez admirer la mer de Seto, les îles environnantes entourées de parcs à huitres et bien sûr Hiroshima, particulièrement belle au soleil couchant.

En redescendant, vous pourrez vous rafraichir en profitant de la plage, facilement accessible.

À lire : Les plages d'Hiroshima

Enfin, ne vous lancez pas trop tard dans cette belle promenade, le dernier ferry quittant l'île à 20h.


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs