Pagode de la paix   仏舎利塔

Date de publication :
Pagode de la paix

Pagode de la paix à Hiroshima.

Vue sur la ville de Hiroshila depuis la Pagode de la paix.

Stupa et recueillement

Sanctuaire dédié à la paix universelle et au recueillement, la pagode de la paix domine toute la ville de Hiroshima depuis le mont Futaba, dont l'ascension des pentes boisées offre une très jolie promenade en toute saison.

Dominant le petit mont Futaba au nord-est de la gare de Hiroshima, la pagode de la paix porte mal son nom. Privée du toit recourbé typique de ce type de bâtiment sinisant, il s’agit en fait d’un stupa, un monument funéraire d’origine indienne. Ses liens avec la région originelle du bouddhisme sont d’ailleurs très serrés puisqu’ après son édification en 1966, la première ministre indienne Indira Gandhi, rejointe par des moines mongoles, lui confia des cendres du Bouddha historique

Parmi les premiers « sanctuaires dédiés à la paix universelle », elle promeut le pacifisme et ne saurait être ignorée d’aucun voyageur puisque sa situation la rend visible de tous. En son sein, nombre d’habitants ont déposé des pierres commémoratives en hommage aux victimes du bombardement du 6 août 1945. Bien peu font l’effort de monter au sommet du monticule. Pourtant, les quelques crampes du lendemain restent largement compensées par les dizaines de torii (portails) vermillon qui parsèment la randonnée et surtout, par le point de vue panoramique qui s’ouvre sur la ville et sa baie. Au printemps, les courageux grimpeurs peuvent même profiter de la floraison des quelques cerisiers présents qui offrent aussi un agréable ombrage pour les pique-niques d’été.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs