Saijo   西条町

Date de publication :
Une rue traditionnelle de Saijo, à l'est d'Hiroshima

Une rue traditionnelle de Saijo, à l'est d'Hiroshima

Le brassage du saké à Saijo / Higashi hiroshima

Le brassage du saké à Saijo / Higashi hiroshima

Le temple Mitate-jinja à Saijo / Hiagashihiroshima

Le temple Mitate-jinja à Saijo / Hiagashihiroshima

Vue aérienne du festival du saké qui a lieu à Saijo (Higashi-hiroshima)

Vue aérienne du festival du saké qui a lieu à Saijo (Higashi-hiroshima)

Quelques sakés parmi les plus connus de la brasserie Kamotsuru

Quelques sakés parmi les plus connus de la brasserie Kamotsuru

La ville du saké

La petite ville de Saijo, située à une quarantaine de minutes d'Hiroshima, est une étape incontournable pour tous les amateurs de saké, et pour cause : Saijo est considéré comme l'un des trois grands districts de brassage du saké au Japon !

Tradition de brassage

Au milieu de l'ère Meiji (1868-1912), dans la petite ville côtière d'Akitsu près d'Hiroshima, un dénommé Sensaburo Miura invente une technique de brassage du saké qui donnera naissance à une brasserie du même nom, technique qui sera par la suite appelée "ginjo-zukuri". 

Lire : Musée de la brasserie Hakutsuru

L'ancienne ville de Saijo, ainsi qu'Akitsu et plusieurs autres bourgades, sont devenues la municipalité d'Higashi-hiroshima en 2005. Saijo, centre de l'actuelle Higashi-hiroshima, est bénie d'un climat hivernal idéal pour la fabrication du saké, ainsi que des sources d'eau souterraine très pures. Déjà aux ères Taishô (1912-1926) et Shôwa (1926-1989), Saijo était réputée pour être une région spécialiste du saké et est depuis appelée "saketo saijo" (Saijo, ville du saké).

Lire aussi : Asako Watanabe, la seule femme productrice de saké à Gifu

En 1994, l'Institut National de Recherche sur le Brassage, établissement unique en son genre dans le pays, a même ouvert ses portes dans la petite ville de Saijo.

Le festival du saké de Saijo

Tous les ans au début du mois d'octobre se tient le festival du saké de Saijo. Pour environ 1 600 yen (12.50€ environ, prix en pré-ventes) vous pouvez entrer dans le "sake hiroba", où se déroulent des dégustations de saké de tout le pays, soit environ 1000 alcools différents

Voir : De la bière au pays du saké

Les brasseurs locaux ont également leur stand dans le festival et les amateurs de saké viennent de tout le Japon pour y goûter les meilleurs sakés. Bien que le festival soit centré sur le thème de l'alcool, de nombreuses familles y participent en compagnie de leurs enfants.

Avant le début des festivités, les brasseurs visitent le temple Mitate de Saijo, aussi appelé "Matsuo". Ce temple à la toiture rouge est la demeure de Matsuo-sama, le dieu du saké. Ils viennent prier et faire des offrandes pour recevoir la bénédiction de ce dernier.

Découvrez aussi La brasserie Nadagiku Shuzo


Visiter Saijo

Si vous avez manqué le festival du saké, vous pouvez toujours vous rattraper en visitant Saijo à un autre moment de l'année. La ville propose des visites guidées gratuites tous les 10 du mois. Les visites se concentrent sur la rue sakura dôri, aussi appelée "la route des magasins de saké". 

Huit brasseries sont ouvertes au public, dont la célèbre brasserie Komotsuru, récompensée de nombreuses fois lors du prix du meilleur nouveau saké, organisé par l'Institut National de Recherche sur le Brassage. 

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs