Visiter Ise, ville culturelle de la préfecture de Mie   伊勢

Date de publication :
Les rochers mariés d'Ise

Les rochers mariés d'Ise

A la découverte de la ville la plus sacrée du Japon

Perdue au milieu de la préfecture de Mie, Ise rayonne par son aura mystérieuse. Berceau de la déesse du soleil Amaterasu, cette petite ville de campagne abrite notamment Ise-Shingu, le sanctuaire le plus sacré du Japon. Mais pas que. Haut lieu gastronomique et héritage architectural d’Edo, Ise est également une ville culturelle majeure de sa région. Forte de son histoire et de sa géographie, elle accueille ainsi chaque année des milliers de visiteurs, désireux d’en percer tous les mystères.

Le berceau de la déesse Amaterasu

D’Ise, on connaît surtout Ise-shingu. Érigé en l’honneur de Amaterasu, la déesse du soleil rattachée à la famille impériale, ce complexe religieux de 125 sanctuaires serait dit-on "l’âme du Japon".

Passez par le pont Uji pour accéder au sanctuaire Naiku, berceau de la déesse. Sa construction en bois laverait ceux qui le traversent de leurs péchés.

Sanctuaire le plus prisé du pays, Naiku abriterait le miroir yata no kagami, une des trois reliques sacrées du Japon, et utilisé pour faire sortir Amaterasu de la grotte dans laquelle elle s’était cachée suite à une violente dispute avec son frère Suzano, le dieu des tempêtes.

Haut lieu de vénération, ne soyez donc pas surpris que la plupart des bâtiments soient interdits au publicComme le sanctuaire Naiku, accessible uniquement à l’Empereur et à quelques prêtres shinto émérites. Il n’en reste pas moins que les extérieurs du site offrent une vue agréable pour une promenade au cœur de la ville, et que de nombreux spectacles et événements ont lieu tout au long de l’année dans l’enceinte de Ise-shingu. À l’image du Kagura, des danses sacrées données en l’honneur des pèlerins pour les protéger.

Un des bâtiments constituant Ise-Jingu

Un des bâtiments constituant Ise-Jingu

A deux pas de là, n’oubliez pas que le musée Sengukan ouvre grand ses portes. Accessible à tous, il détient notamment les secrets de plus de 1000 ans d’entretien du site !


Un centre culinaire, les spécialités gastronomiques de Ise

Riche de sa spiritualité, Ise l’est aussi de sa gastronomie. Au cœur de la ville, le quartier traditionnel Oharai-machi s’étend sur plus d’un kilomètre.Maisons en bois et architecture d’Edo (1603-1868), le quartier bordé par la rivière Isuzu offre une parenthèse bucolique, un voyage dans le temps, à l’époque où les pèlerins venus se recueillir à Ise-jingu animaient les allées. 

Les fameux akafuku mochi du quartier d'Oharaimachi d'Ise.

Les fameux akafuku mochi du quartier d'Oharaimachi d'Ise.

En son sein, la rue commerçante Okage-Yokocho permet de découvrir les spécialités localesUdon, bœuf de Matsusaka, ou ormeaux péchés par les ama de la ville voisine, les innombrables restaurants du quartier sont détenteurs de bonnes recettes depuis des siècles

Notamment en ce qui concerne le thé et les wagashi, puisqu’Ise est le troisième producteur de thé du pays.De là est d’ailleurs né l’akafuku, un mochi fourré à la pâte de haricot rouge inventé dans l’une des maisons de thé de la ville au XVIIIème siècle. 

En plus de ses restaurants, cafés et échoppes, Okage-Yokocho abrite de nombreuses boutiques de souvenirsMiel maison, poterie et portes-bonheur, la rue met l’artisanat d’Ise à l’honneur !

Notamment chaque premier du mois lors du Tsuitachi Mairi, le premier pèlerinage mensuel, quand les magasins ouvrent très tôt afin de proposer des inédits aux courageux qui passent à Oharai-machi après leur retour d’Ise-jingu.

Les meilleurs adresses pour manger à Ise


Akafuku Honten : spécialiste de l’akafuku
Adresse: 26 Ujinakanokiri-cho, Ise-shi, Mie-ken
Horaires : de 05h à 17h

Ebiya : dans l’ormeau depuis plusieurs générations
Adresse : 13 Ujiimazaike-cho, Ise-shi, Mie-ken
Horaires: de 09h à 17h

Oiseya Honpo : réputé pour le bœuf de Matsusaka
Adresse : 94-7 Ujinakanokiri-cho, Ise-shi, Mie-ken
Horaires : de 10h à 17h (attention, les horaires changent régulièrement)

Iseman Naiku Mae Japanese Sake Factory : unique distillerie de Ise, on y trouve du amazake, du saké de yuzu ou encore du saké de prune
Adresse : Okage Yokocho, 77-2 Ujinakanokiri-cho, Ise-shi, Mie-ken
Horaires : de 09h30 à 17h30 (les horaires peuvent varier régulièrement)

Une des rues du quartier d'Okage Yokocho

Une des rues du quartier d'Okage Yokocho

La péninsule de Shima, les lieux à visiter près de Ise

Au-delà de ces sites incontournables, on passera un peu plus de temps dans les environs d’Ise pour profiter du parc national de la péninsule de Shima, notamment de la baie de Futami, où l'on vient voir les célèbres rochers mariés Meoto Iwa

Au Nord (Toba), c’est une toute autre célébrité qu’Amaterasu qui attire les foules : Mikimoto, fondateur de la perliculture japonaise. Car les eaux locales abritent depuis longtemps des huîtres perlières, autrefois pêchées en apnée par des plongeuses artisanales ama. Elles ne plongent plus aujourd’hui que pour les touristes, mais un musée (Mikimoto Pearl Island) rend hommage à leurs traditions, et surtout à la méthode qui a permis à Mikimoto Kokichi de faire de la culture perlière une industrie florissante. 

Le sud de la péninsule est plus tranquille, mais moins desservi. Plus photogénique aussi, car les côtes découpées y offrent un superbe panorama sur les 60 îles de la baie d’Ago et les embarcations de pêche perlière, tandis que Goza est un petit port de pêche à deux pas d’une large plage de sable blanc et fin (Goza-shirahama)