L'île Amami-Ōshima   奄美大島

Date de publication :
Les plages d’Amami-Oshima (Kyushu)

Les plages d’Amami-Oshima (Kyushu).

Plage de l'île Zamami à Kerama.

Plage de l'île Zamami à Kerama.

L'eau limpide des plages d'Amami-Oshima

L'eau limpide des plages d'Amami-Oshima

La baie de Katetsu

La baie de Katetsu

L’île sauvage

Hérissée de pics verdoyants, couverte de forêts vierges, ourlée de plages de sable blanc, entourée d’eaux limpides riches en récifs coralliens, l’île Amami-Ōshima est un trésor de la nature.

Un monde à part

Tout à la fois plus chrétienne que shintoïste ou bouddhiste, plus influencée par la culture des îles d’Okinawa - ses voisines qui, comme elle, faisaient partie du royaume de Ryūkyū - que par celle du Japon (auquel elle fut rattachée en 1879), Amami-Ōshima est un monde à part.

Situées dans l’archipel Nansei, à environ 400 km au sud de l’île de Kyushu, les îles Amami font partie de la préfecture de Kagoshima. Amami-Ōshima est, comme son nom l’indique (Ōshima signifie ‘grande île’), la plus grande île de cet archipel. Sa population est d’environ 70 000 habitants et sa ville principale, Naze, est située au Nord-Ouest. C’est là que se trouve le terminal des ferries si vous arrivez par bateau (11 heures depuis Kagoshima). Il existe également un aéroport, situé à 45 minutes de route de Naze, près de la ville de Kasari.

Une nature sauvage et préservée

Le charme d’Amami-Ōshima réside dans sa nature sauvage. Les amateurs de plongée et de sports nautiques pourront s’en donner à cœur joie tandis que ceux qui préfèrent se dorer au soleil apprécieront la tranquillité des lieux, certaines plages sont souvent désertes. Le climat y est subtropical et en général, on peut s’y baigner de mai à novembre.

Quant à la forêt primaire, qui couvre 95 % de la superficie de l’île,  elle n’est pas très facile à parcourir car habitée par un serpent venimeux mortel, habu. Il est donc fortement déconseillé de s’aventurer en dehors des chemins de randonnée existants. Avec un peu de chance, vous pourrez peut-être apercevoir un Amamino-kurousagi hare, un lièvre noir, espèce endémique.

Une route permet de traverser la forêt et il est possible de louer des voitures.

Mais Amami-Ōshima a autre chose à offrir : 700,000㎡ de mangrove - la deuxième plus grande mangrove du Japon après l’île d’Iriomote à Okinawa. Vous pourrez la découvrir grâce aux visites en canoë proposées par de nombreuses agences locales.

Une culture unique

Pour une visite plus culturelle, rendez-vous au musée d’Amami Park à Kasari, près de l’aéroport. On y présente tout ce qu’il faut savoir sur les îles Amami : leur histoire, leur culture, la nature et même les industries.

Amami-Ōshima est également célèbre pour le tissage et la teinture d’une soie unique, Oshima Tsumugi, principalement utilisée dans la confection de kimonos.

Enfin, l’île produit un shochu (alcool japonais) à base de sucre roux. 

Passez 3 jours sur l'île d'Amami-Ōshima et dormez dans une maison traditionnelle afin de découvrir la culture locale et une nature incroyable avec Voyagin.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs