Balade sur le Sakurajima   桜島を散歩する

Date de publication :
Vue sur le Sakurajima depuis le point de vue Yunohira

Le point de vue Yunohira offre une superbe vue sur le Sakurajima et la ville de Kagoshima.

Les radis du Sakurajima

Les radis du Sakurajima peuvent peser près de 30 kg !

Balade au coeur des anciennes coulées de lave

La Nagisa Lava Trail permet d'observer la végétation luxuriante du Sakurajima.

Un chemin recouvert de cendre sur le Sakurajima

De la cendre tombe régulièrement sur le Sakurajima.

Le torii ensevelit du Sakurajima

Un torii enseveli lors d'une éruption en 1946.

Au plus près du volcan

Le Sakurajima est bien plus qu’un arrière-plan de carte postale. C’est un volcan actif à l’histoire mouvementée : une balade au plus près des anciennes coulées de lave permet de s’en rendre compte.

Avant 1914, le volcan Sakurajima était une île mais, lors d’une violente éruption, les coulées de lave incessantes en firent une presqu’île accessible en voiture depuis le continent. Un ferry relie cependant le mont à Kagoshima. Le trajet, agréable, dure une quinzaine de minutes et donne la possibilité aux plus chanceux d’apercevoir les dauphins qui vivent dans la baie de Kinko.

Le volcan étant encore actif, mieux vaut se renseigner auprès de l’agence météorologique du Japon avant d’entamer la traversée, car certaines attractions peuvent être fermées en cas de danger.

Si de petites éruptions et des chutes de cendres ont lieu régulièrement, elles ne présentent souvent aucun danger. Il est cependant préférable d’éviter le port de lentilles de contact ainsi que les vêtements clairs, pour ne pas que la cendre qui s’échappe du volcan ne les tâche. Les chutes de cendres étant souvent brèves, il suffit en général de se mettre à l’abri le temps que le phénomène cesse.

Bizarreries volcaniques

Le Sakurajima est un mont important, culminant à près de 1117 mètres et mesurant 36 kilomètres de diamètre. Il est, par ailleurs, interdit aux visiteurs de s’approcher à moins de deux kilomètres du sommet, mais un bus passant par les principaux centres d’intérêt permet d’en faire le tour.

La partie la plus populaire est celle autour du terminal du ferry où l’on trouve bain de pieds onsen (un des plus grands du Japon) et des magasins de produits locaux qui proposent des des radis - les plus grands du monde - ou des clémentines, les plus petites poussant sur l’île grâce à l’écosystème à part entière créé par le volcan. Le Sakurajima Visitor Center propose des expositions gratuites et explicatives sur l’histoire du volcan.

Mer, nature et lave

À 800 mètres au sud débute le Nagisa Lava Trail, un charmant chemin côtier créé sur les vestiges de la coulée de lave de 1914 et menant au point d’observation Karasujima. Un bus permet ensuite de monter jusqu’à l’observatoire Yunohira, le plus au point accessible par les visiteurs, à 373 mètres d’altitude.

Vue sur le cratère

Le Sakurajima est composé de trois pics : l’Ontake, le Nakadake et le Minamidake. Le Minamidake, pic le plus au sud, est aujourd’hui le plus actif notamment dans la zone du cratère Showa, visible depuis le point de vue Kurokami (accès en bus depuis le port), une zone recouverte de lave en 1471 puis en 1946. Non loin de là on peut aussi voir un torii dont il ne reste que la partie supérieure, la base ayant été ensevelie par la lave.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs