Jardin Sengan-en   仙巌園

Date de publication :
Jardin Sengan-en

Vue sur le volcan Sakurajima depuis le jardin Sengan-en.

Résidence Iso jardin Sengan-en

La résidence Iso dans le jardin Sengan-en.

Paysage infini

Perfection japonaise et point de vue superbe sur le volcan Sakurajima : découvrez le jardin Sengan-en, attraction phare de Kagoshima.

Un cadre incroyable

Un parc de 50 000 m2 où chaque détail est l’expression du raffinement japonais ! Arbustes, rochers, étangs, ponts… Ici, tout est disposé selon l'esthétique du shakkei : le “paysage emprunté”, qui consiste à intégrer le jardin à son environnement naturel pour donner l'impression qu'il n'a pas de limites. La situation du Sengan-en, en bordure de la baie de Kinko, offre un point de vue imprenable sur le volcan Sakurajima, et augmente considérablement le charme du jardin, lui conférant l’effet de profondeur recherché dans l'esthétique shakkei.

À lire : Balade sur le Sakurajima

Un morceau d'histoire

À la pointe sud du Japon, Kyushu est la porte vers le monde extérieur. La région sait recevoir les voyageurs et c'est donc sans surprise que plusieurs villes ont été choisies pour accueillir certains matchs de la Coupe du Monde de Rugby™ en 2019. C'est ainsi que Kagoshima, nommée Satsuma à l'époque féodale, fut témoin de quelques-uns des premiers échanges avec des étrangers au Japon. Le port de la ville était ainsi un grand carrefour d'échanges où se rejoignaient Chinois et chrétiens d'Occident. Cela a permis au Japon de s'ouvrir à de nouvelles cultures. 

Autrefois baptisé Iso-tei-en, le jardin Sengan-en, bâti en 1658, fut d'abord le lieu de résidence du puissant clan Shimazu, qui avait la main haute sur le domaine de Satsuma jusqu'à la restauration de Meiji. Il est aujourd'hui possible de visiter la demeure Iso, située au cœur du parc, conservée dans le style de l'époque.

La porte en bois

La porte en bois

Vestige du four

Vestige du four

De quoi s'occuper pour la journée

À l'intérieur de l'enceinte du jardin, le musée Shôko Shûsei-kan - dans les murs de l'ancienne usine de la ville détruite en 1863 - abrite une large collection d'objets liés aux activités du clan Shimazu et à l'histoire locale. Il s'agissait au XIXe siècle d'une usine d'une étonnante modernité, reproduisant les techniques des manufactures occidentales pour produire notamment de la verrerie et des pièces destinées aux navires de guerre. En plus du musée, une verrerie, des sanctuaires, magasins, restaurants ainsi qu'une bambouseraie et une piste de course occupent les 50 000m2 de ce site inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco.

Le premier arrêt sera un four à fusion bâti par des samouraïs à partir d'un modèle trouvé dans un manuel néerlandais afin de participer à l'industrialisation du Japon et surtout renforcer la position du Sengan-en. Ensuite, le sanctuaire Tsurugane vous permettra d'en apprendre plus sur le clan Shimazu : des armures, épées et représentations des membres de la famille sont conservées précieusement.

Une imposante porte en bois de la fin du XIXè siècle vous indique l'entrée du jardin. Vous trouverez l'élégante maison familiale du clan où de nombreux visiteurs tels que Edouard VIII d'Angleterre ou Nicolas II de Russie ont été reçus. Les pièces ont gardé leur charme d'antan et les visiteurs peuvent explorer à leur guise la demeure.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs

Vive le Japon

J'adore ! Merci pour toutes ces infos !