La base de lancement de Tanegashima   種子島

Date de publication :

Vue du centre spatial depuis les lieux autorisés pour assister aux lancements.

Le centre spatial se visite gratuitement jusqu'aux sites de lancement Yoshinobu.

Le rêve spatial du Japon

Au large du Kyushu se trouve Tanegashima, une île qui s’est souvent retrouvée à la pointe du progrès et qui fait aujourd'hui office de port spatial.

Tanegashima est une île riante et subtropicale dont la nature à elle seule constitue une bonne raison pour s’y rendre, bien qu'elle reste moins connue que sa voisine, la célèbre Yakushima. Elle dispose elle aussi de plages de sable blanc et de sites de ponte de tortues marines.

Une histoire atypique

L’île entre pour la première fois dans l’histoire en 1543, lorsqu'un navire portugais s’échoua sur ses côtes. Un survivant, du nom de Mendès Pinto, s’y installa et transmit aux Japonais la technologie de fabrication des arquebuses, qui allaient révolutionner l’art de la guerre. Les Européens fréquentèrent bien vite l’île, notamment les missionnaires. Ainsi, de nombreux habitants se convertirent au christianisme. De nos jours, chaque été, les habitants célèbrent les namban, les Européens, lors d'un grand festival.

Son centre spatial

Aujourd’hui, Tanegashima s’est tournée vers une autre technologie de pointe depuis l’installation sur place du centre spatial (uchuu sentâ) en 1969. Celui-ci dépend de la JAXA (Japan Aerospace Exploration Agency), l'agence spatiale japonaise. Le site possède un musée ainsi que deux plateformes de lancement pour les fusées N-I et N-II. Le musée spatial est gratuit, de même que l'accès au modèle grandeur nature d'une des fusées. Le site peut être entièrement visité sur réservation.

Il s'agit d'un important site de lancement pour les satellites et on peut assister de loin aux décollages, depuis l'une des plages avoisinantes. Un spectacle rarissime que l’on ne retrouve qu’en Floride ou en Guyane.


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs