Atami Baien   熱海梅園

Date de publication :
Atama Baien en hiver

Quelles que soient les saisons, Atami Baien est un enchantement.

Les érables du parc

Les momijis, érables japonais, ponctuent la visite

L'entrée du parc

Cette pierre à l'entrée de Atami Baien marquera le départ de la visite

À l’ombre des pruniers

Pas moins de 730 pruniers fleurissent chaque hiver dans ce parc aménagé à la fin du XIXème siècle.

Il s’agit de la première floraison de pruniers du Japon ! De décembre à mars, on peut découvrir le ravissant spectacle que nous offre Atami Baien. Ses 730 pruniers aux couleurs magnifiques en dégradés de roses sont mis en scène pour le plaisir des visiteurs. 

Il est dit que la fin du mois de janvier est la meilleure période pour les regarder : tasse de thé en main et regard contemplatif seront les seuls outils nécessaires pour la balade.

Une saison, un spectacle

Mais comme c’est l’habitude au Japon, un jardin n’est jamais pensé pour une unique saison, et au printemps, le parc est aussi réputé pour ses cerisiers en fleurs, puis plus tard vient le temps des érables rouges.

Attention de ne pas se laisser prendre par l’ivresse des lieux. En effet, à l’ombre d’un énorme camphrier deux fois millénaire, se trouve un petit sanctuaire moitié plus jeune. Ce petit autel a pourtant une mission bien grande au pays du saké : répondre au désir de ses adeptes d’en finir avec l’alcool… En plus des vertus du temple il est raconté que faire un tour autour de l’arbre prolonge la vie d’une année.

Les érables du parc

Les momijis, érables japonais, ponctuent la visite

D’autres ravissements prolongerons cette découverte, telle que Umemi-no-taki, chute d’eau s'inscrivant dans un espace à échelle humaine. L'occasion aussi de voir un décor typique d’un jardin japonais : arbres torturés, ponts, étangs et propreté légendaires (mêmes les feuilles mortes semblent déranger les jardiniers)

Découvrez aussi à KAMAKURA

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs