Les plages de Kamakura   鎌倉の海岸

Date de publication :
Surf et mont Fuji sur le plage de Zaimokuza, à Kamakura

Surf et mont Fuji sur le plage de Zaimokuza, à Kamakura

Vue sur l'île d'Enoshima et le mont Fuji depuis la plage d'Inamuragasaki.

Vue sur l'île d'Enoshima et le mont Fuji depuis la plage d'Inamuragasaki.

Maîtres-nageurs sur la plage de Kamakura

Maîtres-nageurs sur la plage de Kamakura

Matin tranquille sur la plage de Zaimokuza, à Kamakura

Matin tranquille sur la plage de Zaimokuza, à Kamakura

Cérémonie de l'ouverture de la mer, umi biraki, sur la plage de Yuigahama.

Cérémonie de l'ouverture de la mer, umi biraki, sur la plage de Yuigahama.

Au pied des temples, l'océan

Kamakura est plus visitée pour ses temples et sanctuaires que pour ses plages. Son bord de mer fait pourtant le bonheur des baigneurs, des surfeurs... et des admirateurs du Mont Fuji.

Voici un tour d’horizon des plages de Kamakura, selon vos envies de baignade, de surf ou de folklore.

Pour la baignade

Les deux plages les plus connues sont celles de Yuigahama et de Zaimokuza qui bordent la ville. Il s’agit en fait d’une longue plage qui s’étend sur environ 1 kilomètre et qui est coupée en deux par la rivière Namerigawa. Avec peu de dénivelé et des abords peu profonds, elles se prêtent à la baignade et sont parfaites pour les jeunes enfants. Yuigahama attire les jeunes venus faire la fête dans ses bars et restaurants installés le temps de l’été, tandis que Zaimokuza, plus tranquille, est privilégiée par les familles.

Lire aussi : Le Japon côté plages et Les plages de Tokyo

En juillet et août, les plages sont surveillées de 9 heures à 17 heures et il est interdit de faire du surf ou du paddle pendant ces heures-là. Les petits cafés et restaurants installés sur la plage proposent parasols et chaises longues, consignes, vestiaires et douches pour environ 1 000 yen (8,50 €). Pour se rincer seulement (savon et shampoing sont interdits), on peut utiliser les douches qui se trouvent devant les toilettes, c'est gratuit.

À Yuigahama, on peut louer des planches de surf ou de SUP (Stand Up Paddle) dans des magasins spécialisés.

Pour le surf ou le panorama

De l’autre côté de la colline d’Inamuragasaki, les plages d’Inamuragasaki et de Shichirigahama sont interdites à la baignade. Leurs grosses vagues attirent les surfeurs tout au long de l’année. D’Inamuragasaki, on a une superbe vue sur l’île voisine d’Enoshima et par temps clair, sur le mont Fuji. L’endroit est très apprécié pour ses couchers de soleil.

Pour les traditions

Archipel oblige, la mer a toujours eu une place importante dans la culture japonaise. De nombreux rites et festivals religieux ont lieu sur les plages pour y prier le dieu de la mer. On lui demande de bonnes pêches et une mer calme.

Au début de l’été (en général le 1er juillet mais la date varie), sur l’une des plages de Kamakura,  a lieu la cérémonie d’umi-biraki, (littéralement "ouverture de la mer"). Des prêtres shintô, des flûtistes et une miko (jeune fille qui travaille comme assistante dans les grands sanctuaires) se rendent sur la plage où un autel a été installé. Là, les religieux observent les rites et prient le kami (divinité shintoïste) de la mer afin qu’il protège tous ceux qui profiteront de ses eaux. La jeune miko exécute une danse sacrée (kagura) pour la divinité.

Lire aussi : Le shintoïsme

D’autres cérémonies shintô ou liées à la pêche ont lieu à divers moments de l’année sur les plages de Kamakura.

Découvrez aussi à KAMAKURA

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs