Anamizu et la baie de Nakai   穴水と中居湾

Date de publication :
bair nakai

Vue sur la baie de Nakai

Bora Machi Yagura

La tour de Bora Machi Yagura à Nakai

kiriko festival

Célébrations lors d'un festival Kiriko à Noto

À la découverte d’Anamizu et de la baie de Nakai

La péninsule de Noto, dans la préfecture d’Ishikawa, propose de belles promenades dans un Japon rural et préservé. La petite ville d’Anamizu et ses environs, dont la baie de Nakai, constituent notamment le coeur de cette péninsule aux secrets bien préservés…

L'île de Mitsukejima, au large de la péninsule de Noto

L'île de Mitsukejima, au large de la péninsule de Noto

La péninsule de Noto, terre préservée

La péninsule de Noto est une partie du Japon encore relativement méconnue des touristes. Elle s’étend sur 100 kilomètres dans la mer du Japon, sur l’île d’Honshu. Sa côte est, où se trouve Anamizu, est lovée dans la baie de Toyama et propose ainsi un cadre particulièrement calme et verdoyant, ainsi que de nombreux villages de pécheurs très pittoresques. Cette péninsule est un des rares endroits du Japon à avoir été entièrement préservé des destructions de la Seconde Guerre mondiale et il s’inscrit encore dans un mode de vie traditionnel. La région vit en harmonie avec la mer et est très connue pour sa production d’huitres.

À lire : Une journée à Noto

Promenade autour d’Anamizu

Anamizu et sa petite baie, ainsi que Nakai, sont compris dans la plus grande baie de Toyama. Les environs d’Anamizu abritent de belles promenades permettant de découvrir des paysages verdoyants et notamment une splendide vue sur la baie de Nakai, que l’on peut admirer en grimpant près du temple Chifuki-in. Le sentier côtier qui permet de rallier ce sanctuaire relie aussi de nombreux autres temples de la période Edo (1603-1868). Le village d’Anamizu abrite en outre un petit musée présentant de belles pièces de fonderie, les minéraux de fer y ayant beaucoup été exploités dans le passé. Nous vous conseillons aussi de déguster des huitres, le produit local par excellence, ou bien le notodon, un plat original constitué d’un bol de riz accompagné de fruits de mer.

Dans la baie de Nakai se trouve également un célèbre Bora machi Yagura : une haute structure de bois, fragile tour installée dans l’eau et sur laquelle les pêcheurs s’installent pour attendre le bora, sort de mulet local.

La meilleure période pour visiter Anamizu et ses alentours est sans aucun doute l’été : en effet, de juillet à octobre, les fêtes de Kiriko ont lieu sur toute la péninsule. Feux de joie, danses, musiques... rythment alors les jours et les nuits des différents villages !

À découvrir : Les festivals de Kiriko

Comment y accéder ?

La location d’une voiture est évidemment conseillée pour pouvoir visiter les environs en toute liberté. À défaut, les départs en transports en commun se feront tous de Kanazawa. Trois lignes de bus différentes relient la ville à la pointe de la péninsule de Noto : la Wajima, la Suzu, et la Ushitsu-Suzu, la première ayant une fréquence de 10 aller-retour par jour.

Anamizu profite aussi d’une gare : vous pouvez ainsi y accéder en train à partir de Kanazawa via Nanao. Le trajet dure 2h et coûte 3 230 yen (24€80, en limited express) ou 2 060 yen (15€80, en train local). Enfin, l’aéroport de Noto (au nord de la péninsule) est relié à Tokyo à raison de 2 vols par jour.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs