Matsuda Wagasa-ten   松田和傘店

Date de publication :
wagasa-kanazawa-expo

Couleurs vives et élégance caractérisent les wagasa de Kanazawa

matsuda-wagasa-ten

L'atelier-boutique Matsuda Wagasa-ten

wagasa-kanazawa

Un large choix de wagasa

wagasa-kimono-kanazawa

Les wagasa subliment les silhouettes

Le wagasa fait de la résistance

Durant les ères Meiji (1868-1912) et Taisho (1912-1926), la ville de Kanazawa comptait 118 boutiques de wagasa dans lesquelles œuvraient avec patience et minutie pas moins de 500 artisans expérimentés. Plus d’un siècle plus tard, toutes ont disparu. Toutes ? Non ! La boutique Matsuda Wagasa-ten résiste encore et toujours ; perpétuant la longue tradition des wagasa de Kanazawa.

Louée soit la pluie

Tout comme leurs homologues de Kyoto ou de Gifu, les wagasa de Kanazawa sont des parapluies traditionnels, en papier washi huilé et à l’armature en bambou, réalisés à la main par des maîtres artisans hautement qualifiés depuis l’époque d’Edo (1603-1868). 

Mais le pépin de Kanazawa jouit d’un atout supplémentaire : sa très grande robustesse. Cette extraordinaire résistance est louée dans tout l’archipel nippon depuis des décennies, et les wagasa de Kanazawa la doivent au climat de la région. En effet, la réputation pluvieuse de Kanazawa n’est malheureusement pas une légende. Mais c'est une chance pour les artisans de la région car sans cette forte pluviométrie et ces chutes de neige abondantes, ils n’auraient peut-être pas développé une technique de couverture de parapluie de si grande qualité

Dans sa partie centrale, chaque wagasa est ainsi recouvert de quatre feuilles de papier washi. Cette quadruple épaisseur permet à son propriétaire de rester au sec en toute circonstance. À ce propos, une maxime populaire de la région rappelle à quel point le wagasa est un accessoire essentiel pour quiconque vit et se promène à Kanazawa: "Oublier votre bento est un inconvénient; oublier votre parapluie est désastreux!"

wagasa-kimono-kanazawa

Les wagasa subliment les silhouettes

L’irréductible Hiroshi Matsuda

L’atelier-boutique Matsuda Wagasa-ten est l’ultime atelier de wagasa de la cité et jouit à ce titre d’une renommée internationale. Depuis son ouverture en 1896, Matsuda Wagasa-ten perpétue la longue tradition de l’artisanat des wagasa de Kanazawa. 

Jusqu’à tout récemment, l’atelier était dirigé par Hiroshi Matsuda, un artisan, érigé localement au rang de légende tant il veilla à maintenir intact cet artisanat séculaire. Originaire de Kanazawa, l’homme, né en 1924, est entré en apprentissage dans l’échoppe familiale à l’âge de 12 ans. Confronté à la popularité croissante des parapluies occidentaux au détriment des wagasa dans les années 1950, l’artisan parvient à maintenir son activité en adoptant au fil des ans une nouvelle méthode de travail. 

Dans les temps anciens, la fabrication d’un wagasa nécessitait l’intervention d’une vingtaine d’artisans différents ; chacun ayant la charge d’une étape précise du minutieux et complexe processus de fabrication (assemblage du cadre, découpe du papier, application du washi, décor, mise en huile…). Face à la baisse continue des ventes et la pénurie de main d’œuvre qualifiée, Hiroshi Matsuda prend le parti de réaliser lui-même l’ensemble des 40 étapes de fabrication. Une opération gagnante qui lui permet de recevoir régulièrement des commandes provenant de toutes les régions du monde.

wagasa-detail

Wagasa de Kanazawa

Un si joli souvenir

A l’âge de 92 ans, Hiroshi Matsuda a décidé de laisser l’atelier-boutique au meilleur successeur qu’il soit : son fils Shigeki. C’est désormais ce dernier qui réalise les derniers wagasa de Kanazawa et vous accueille dans la boutique Matsuda. 

À l’intérieur, le regard ne peut être qu’ébloui par tant de beauté et de virtuositéLes parapluies exposés ouverts sont tels des fleurs tout juste écloses, aussi colorées que délicates. La boutique propose à la vente un large choix de wagasa.

Néanmoins, si vous ne trouvez pas votre bonheur parmi les modèles exposés ou si vous désirez des motifs particuliers, il est possible de concevoir votre propre parapluie en collaboration avec Shigeki Matsuda et ainsi passer commande. Sachez toutefois qu’il vous faudra tout de même débourser une somme coquette et faire preuve de patience. L’attente peut varier de quatre mois à un peu plus d’un an ! 

Si votre budget ne vous le permet pas, la boutique vend également des wagasa miniatures. Bien moins onéreux, ces derniers sont de jolis souvenirs de Kanazawa. Enfin si vous hésitez face à la dépense, rappelez-vous que chaque wagasa a une durée de vie de plus d’un demi-siècle. Un investissement au long cours !  

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs