Le musée de la neige et de la glace Nakaya Ukichiro   中谷宇吉郎雪の科学館

Date de publication :
yuki_kagakukan

Le musée de la neige et de la glace Ukichiro Nakaya à Kaga

nakaya_ukichiro

Ukichiro Nakaya

salle-musee-neige

Saviez-vous qu'il existait de très nombreux types de flocons de neige?

Snowflake_bleu

Admirez la complexité des formes d'un flocon de neige

classification-nakaya

Le diagramme de Nakaya

yukinohana1

Le jardin de pierres du Groenland

« La neige est une lettre envoyée du ciel »

Dans la préfecture d'Ishikawa, la ville de Kaga abrite l'original et captivant musée de la neige et de la glace Nakaya Ukichiro. Natif de Kaga, ce physicien spécialisé en glaciologie est le premier homme au monde à avoir créé en 1936 de la neige artificielle. Percez les secrets de la neige et de la glace !

Tombe la neige

Jeune diplômé de l'université impériale de Tokyo en 1925, Ukichiro Nakaya (1900-1962) étudie dans un premier temps les décharges électrostatiques et les rayons X ; des travaux qui le conduisent jusqu'au King's College de Londres entre 1928 et 1929. Ce n'est qu'en 1930 lors de sa prise de fonction en tant que professeur à l'université d'Hokkaido qu'il entame ses recherches sur la neige et la glace. Le scientifique est admiratif de la beauté des flocons de neige qui tombent quotidiennement en hiver et qu'il contemple à souhait. Il faut bien avouer que la région ne manque pas de matière première !

nakaya-labo

Ukichiro Nakaya au travail dans son laboratoire

En 1932, il gagne une cabane isolée sur la Mont Tokachi avec son groupe de recherches pour percer les secrets de la neige et de la glace. De cette expédition, il ramène 3 000 photographies de cristaux de neige annotées ; de fines observations qui lui permettent d'établir une classification des flocons faisant une relation entre la forme des cristaux et les conditions météorologiques. En 1935, il ouvre un laboratoire maintenu à basse température (allant jusqu'à -50°C) pour approfondir ses travaux et tenter d'imiter la nature. Son travail acharné est récompensé l'année suivante lorsqu’il parvient à créer artificiellement de la neige.

À lire : Top des festivals de la neige au Japon

classification-nakaya

Le diagramme de Nakaya

Un cadeau du ciel

Le diagramme qu'il réalise à partir du résultat de ses travaux, appelé « diagramme de Nakaya », permet de "lire" les informations météorologiques "inscrites" sur un cristal de neige. Nakaya a en effet démontré qu'il est possible de déduire les conditions météorologiques dans l'air supérieur en observant la morphologie des cristaux de neige au sol. Cela inspire au scientifique une bien jolie formule « La neige est une lettre envoyée du ciel ».

À découvrir : La forêt des arts de Kaga

Cette maxime, devenue aujourd'hui indissociable du scientifique, s'affiche ainsi sur un grand kakemono dès l'entrée du musée et traduit avec justesse et poésie sa fascination pour la neige. En 1941, son travail est récompensé par le prix impérial de l'Académie du Japon. Dans les années 1940, à des fins militaires, il cherche sans succès le moyen d'éviter le givrage atmosphérique des avions. Au cours de la décennie suivante, Nakaya étudie la question de la formation de la neige et de la glace dans différentes régions du monde (Illinois, Groenland, Hawaï).

La science pour tous

Bien au delà de son travail scientifique qui le conduisait à observer des heures durant les cristaux de neige à travers son microscope, Nakaya était guidé par le désir profond de partager ses connaissances. Grand vulgarisateur de son travail, il est l'auteur de plusieurs livres destinés au grand public comme "Fuyu no hana" ("Fleur d'hiver") et "Yuki" ("Neige") puis le producteur de films scientifiques. C'est d'ailleurs en ce sens que le musée de la neige et de la glace Nakaya Ukichiro est conçu. Le musée ouvre ses portes à Kaga en 1994 pour encourager les plus jeunes à étudier les sciences ; mettant à disposition des films, des photographies et des dispositifs expérimentaux pour tout à chacun. Dans les salles d'exposition, une grande partie des photographies, des notes, des machines et de l'équipement du laboratoire de Nakaya est présentée. La grande originalité des leiux repose sur les laboratoires de neige et de glace qui permettent de mener des expérimentations : pêcher de la glace, faire de la poussière de diamant, créer des vitraux glacés, des lentilles et des pendentifs de glace... Impossible de ne pas fondre devant ces bijoux qui feraient pâlir d'envie la Reine des neiges !

Des cristaux à l'infini

Le musée se situe dans un magnifique cadre naturel ; en bordure du lac Shibayama avec le Mont Haku pour toile de fond. Un décor qui a fort bien inspiré le célèbre architecte Arata Isozaki dans sa réalisation de trois tours hexagonales reliées entre elles. Cette forme particulière est une référence à la structure moléculaire hexagonale du cristal de neige. Ce motif est réutilisé pour les puits de lumière sommitaux à six pans qui font eux aussi écho aux six faces d'un flocon de neige. À l'extérieur se trouve le jardin de pierres du Groenland.

yukinohana1

Le jardin de pierres du Groenland

Des centaines de millions de petites pierres provenant de la région de Thule, dernier site de recherche de Nakaya, reproduisent artificiellement le brouillard des glaciers du Groenland. Sachez enfin que depuis 2000, année du centième anniversaire de la naissance de Nakaya, le musée organise une compétition de design mettant en scène des motifs de neige et de glace quel que soit le support et les matériaux employés. Programmée tous les deux ans, la prochaine édition du Snow Design Award se tiendra en 2019 ; cela vous laisse donc un peu de temps pour concevoir votre projet !

Voir aussi : Les onsen autour de Kanazawa

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs