Souvenirs à ramener de Kanazawa   金沢のお土産

Date de publication :
Boutiques Hakuza

Laque à base de feuilles d'or dans la boutique Hakuza.

Temari

Temari

Enveloppe Shûgi-bukuro avec un beau mizuhiki

Enveloppe Shûgi-bukuro avec un beau mizuhiki

Précieux souvenirs

Kanazawa (dans la préfecture d’Ishikawa) est connue depuis des siècles pour son artisanat de grande qualité. Ville importante à l'époque Edo (1603-1868), les nombreux nobles et samouraïs aisés qui y habitaient contribuèrent à l’essor d’un artisanat de luxe. 

Aujourd’hui encore, Kanazawa est célèbre pour ses laques et ses objets dorés à la feuille d’or. Depuis juin 2009 la ville est enregistrée dans le "Réseau des villes créatives" de l’Unesco, dans le domaine de l’artisanat et de l’art folklorique. Il vous sera donc aisé de trouver de jolis souvenirs à rapporter.

À lire : Musée de l'artisanat traditionnel

  • La feuille d’or 

Kanazawa couvre plus de 99% de la production de feuilles d’or de tout le Japon. Utilisée depuis des siècles dans la confection des bijoux, des laques, des paravents ou des cloisons, on la trouve également dans du saké ou des gâteaux japonais.

Plus récemment, elle est très appréciée dans la composition des produits cosmétiques. On prête à la feuille d’or divers pouvoirs tels que celui d’améliorer la fermeté de la peau, de booster le métabolisme ainsi que des propriétés curatives. Crèmes, lotions toniques ou encore papiers matifiants (pour absorber l’excès de sébum) contenant des feuilles d’or ont le vent en poupe et peuvent constituer un cadeau aussi original qu'utile.

Découvrir : Musée de la feuille d'or Yasue

  • Les laques

Nommée Kanazawa shikki, la laque de Kanazawa est l’un des produits phares de l’artisanat haut de gamme de la ville et de ses environs. Elle doit son existence aux daimyô, les grands seigneurs territoriaux du domaine de Kaga (ancien domaine féodal situé dans les actuelles préfectures d’Ishikawa et de Toyama) qui appréciaient la belle vaisselle et les produits de grande qualité.

Voir aussi : Urushi, la laque japonaise

Les Kanazawa shikki sont connus pour leurs délicates incrustations de feuilles d’or ou d’argent ou encore de perles de culture. Tous les articles sont faits main et peuvent atteindre des sommes considérables. Il existe néanmoins des objets à la portée de toutes les bourses, tels des bols ou des baguettes laqués que l'on peut acquérir pour moins de 3 000 yens (23€)

  • Mizuhiki

Au Japon, envelopper un cadeau est tout un art. Le mizuhiki est l’exemple parfait de cette sophistication. Il est fabriqué avec des cordelettes ou de fines bandes de washi (papier japonais tressé) que l’on tortille en trois dimensions puis colle ensemble pour former une sorte de nœud à la forme spécifique et souvent symbolique. On l’utilise alors pour décorer un paquet ou pour le coller sur des enveloppes que l’on offre lors de situations particulières : mariage, félicitations ou encore décès.

Les "Kaga mizuhiki", de la préfecture d’Ishikawa sont connus pour leurs motifs très élaborés tels les nœuds en forme de tortue, de pin ou encore de grue. Léger et tout petit, le mizuhiki est un cadeau original et pas du tout encombrant.

Découvrir également : Furoshiki, l'art de l'emballage

  • Kaga temari

Les temari sont des balles traditionnelles fabriquées avec des bandes de soie ou des fils décoratifs colorés aux motifs géométriques. Ils étaient offerts aux enfants par leurs parents lors du Nouvel An. De nos jours, ce sont des objets artisanaux hautement décoratifs.

Les Kaga temari, de l’ancienne province de Kaga, auraient été fabriqués à partir de 1601, quand la très jeune épouse de 3 ans vint rejoindre son mari le daimyô de Kaga avec un temari dans ses bagages. La coutume voulut alors que les filles emportent un temari dans leur trousseau, comme vœu de bonheur.

Lire aussi : Les jouets japonais traditionnels

  • Kukicha

Contrairement aux autres thés qui sont composés uniquement de feuilles de théier, la spécialité de Kanazawa est le thé à base de tiges, de brindilles et de feuilles de théiers grillés. Le kukicha (kuki signifie tige ou brindille) de Kanazawa se nomme également Kaga bocha. Il est apprécié pour son goût léger et sa faible teneur en théine.

Voir : Chanoyu, cérémonie du thé

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs