Temple Ninja-Dera (Myoryuji)   忍者寺 (妙立寺)

Date de publication :
Temple Ninja Dera

Entrée du temple Ninja-dera.

Temple Ninja Dera

Porte cachée dans le temple Ninja-dera.

Un ninja ça trompe énormément !

Se fier aux apparences pourrait vous attirer bien des ennuis au temple Ninja-Dera de Kanazawa. Sous ses airs de petit bâtiment banal se cache un véritable château rempli de pièges. Attention où vous mettez les pieds.

Portes dérobées, faux plafonds, trappes et autres pièces cachées, bienvenue au temple Myoryuji. Si de prime abord cette bâtisse ne paie pas de mine, elle ne doit pas son surnom de Ninja-Dera au hasard.

Derrière une façade quelconque et peu imposante la réalité est toute autre. Plus de vingt-trois pièces, autant d’escaliers et trois étages. Un labyrinthe établi pour qu’un grand nombre de samouraïs puisse s’y dissimuler sans difficulté et protéger le seigneur durant ses prières ou lors des préparations militaires.

Car le but premier du temple n’était en rien pieux mais plutôt tactique. En effet, les pièges les plus fantasques abondent dans ce bâtiment : une porte qui selon son sens d’ouverture offre un escalier descendant ou ascendant, un pont meurtrier qui s’effondre si plus d’une personne l’empreinte à la fois et encore des dizaines d’autres caches secrètes dignes des films d’aventures.

Cette maison des horreurs abriterait même des tunnels secrets menant au château de Kanazawa. Construit par la famille Maeda en 1585, le temple fait partie avec la villa Seisankoku de l’héritage de ce clan visible dans la ville.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs