Théâtre de Nô d'Ishikawa   石川県立能楽堂

Date de publication :
Théâtre de nô d'Ishikawa

Personnage de théâtre nô.

Théâtre de nô d'Ishikawa

Théâtre accueillant les performances de nô.

Limit

Une scène couverte d'un toit, qui s'avance vers le public. Sur sa façade, des pins déploient leurs branches de peintures sur le bois de cyprès. Le silence se fait. Un chant s'élève. La pièce peut commencer.

La rumeur veut qu'à Kanazawa, même les jardiniers entonnent des chants de tandis qu'ils élaguent les arbres des collines boisées. Le théâtre préfectoral d'Ishikawa perpétue cette tradition à travers les représentations mensuelles qui s’étirent sur une journée entière. Il fut construit en 1932 pour accueillir l'école Hosho, qui a créé son propre style de depuis l'époque reculée de la domination du clan des Maeda, au XVIe siècle. Heureusement, nul besoin de rester toute une journée à tenter de comprendre ces chants occultes dans une langue archaïque... même les Japonais les plus résistants ont du mal à tenir. Il est possible d'acheter des billets pour une partie de la représentation seulement : matinée, après-midi ou soirée. Ceux qui ne se sentent pas l'âme d'un spectateur peuvent se contenter de visiter le lieu : la scène est magnifique et mérite le coup d’œil. Attention cependant, en cas de répétitions ou de préparatifs de spectacle, la salle n'est pas ouverte au public.

En plus des pièces de , d'autres représentations ont lieu tout au long de l'année, notamment le théâtre humoristique du kyôgen, dont les pièces sont plus accessibles aux non-initiés.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs