Les meilleures activités gratuites à Kanazawa

Date de publication :
Le canal Onosho borde le quartier des samouraïs

Le canal Onosho borde le quartier des samouraïs

Le parc du château de Kanazawa

Le parc du château de Kanazawa

Le jardin Kenroku-en, à Kanazawa, préfecture d'Ishikawa

Le jardin Kenroku-en, à Kanazawa, préfecture d'Ishikawa

ochiya-nishi-chaya

Nishi Chaya, l'un des trois quartiers de maisons de thé de Kanazawa

VISITER KANAZAWA AVEC UN PETIT BUDGET SANS DÉPENSER UN YEN

À Kanazawa, c’est le Japon fantasmé qui s’offre aux visiteurs, grâce à ses quartiers de geisha et à l’ancien quartier des samouraïs. Château, maisons traditionnelles, artisanat, jardins ou encore musées font de Kanazawa une ville à mettre sur votre liste. Cerise sur le gâteau : de nombreux sites sont gratuits. Alors, n’attendez plus : allez vite visiter la capitale de la préfecture d’Ishikawa.

Les plus beaux quartiers de Kanazawa

Naga-machi et le musée historique Ashigaru Shiryokan

C’est l’ancien quartier résidentiel des samouraïs. Remarquablement préservé, il est entouré de toutes parts par le canal Onosho et se présente comme un labyrinthe de ruelles bordées de murs couleur ocre. 

Sous le charme, peut-être aurez-vous envie de vous délester de quelques centaines de yen (550 plus précisément) pour mieux imaginer ce qu’était la vie des samouraïs de haut grade quand ils étaient au repos en visitant la résidence Nomura. 

Ou alors vous contenterez-vous de visiter- gratuitement cette fois- le musée historique Ashigaru Shiryokan. Il s’agit en fait de deux maisons ayant appartenu à des samouraïs de basse classe nommés Shimizu et Kozai. Ici, pas de luxe tapageur, mais des pièces à vivre d’une grande simplicité qui donnent un bonne idée de la vie des samouraïs ordinaires.


Higashi Chaya et Higashi Chaya Kyukeikan

Chaya signifie maison de thé, et elles sont nombreuses dans ce quartier inscrit au patrimoine culturel du Japon. Flanez dans ses ruelles et laissez-vous surprendre par le son d’un shamisen ou le passage d’une maïko se rendant à son lieu de travail.

Allez-y plutôt le soir lorsque la lumière des lanternes fait luire les pavés et les façades en bois des maisons traditionnelles, transportant le visiteur quelques siècles en arrière.

Et pour continuer ce voyage dans le passé, allez faire une pause au Higashi Chaya Kyukeikan, une reproduction de machiya (maison de marchand) de la fin du XIXème siècle. L’entrée est gratuite et on peut y faire une pause tout en ayant un aperçu de ce qu’étaient les maisons de cette époque.


Nishi Chaya et Nishi Chaya Shiryokan

Nishi Chaya est un autre quartier de maisons de thé, plus petit et moins animé que Higashi Chaya. 

On y trouve le Nishi Chaya Shiryokan, une ancienne maison de thé transformée en petit musée gratuit retraçant l'histoire du quartier et qui comporte une salle comme celles où les clients venaient se divertir.

Kanazawa, ville culturelle de l'ère Edo

Kanazawa, ville culturelle de l'ère Edo

Kanazawa côté jardins

Le parc du château de Kanazawa

Certains des bâtiments du château ayant appartenu au puissant clan Maeda peuvent se visiter gratuitement, ainsi que le parc. Du haut de la colline, on a une superbe vue sur la ville et la promenade dans les jardins est des plus agréables, notamment au moment des cerisiers en fleur. 

De nombreuses manifestations, souvent gratuites, ont lieu dans l’enceinte du château.

Le jardin Kenroku-en

Situé dans le prolongement sud-est du parc du château, Kenroku-en est l’un des trois jardins les plus célèbres du Japon. Bonne nouvelle pour les lève-tôt, les portes Renchi-mon et Zuishinzaka ouvrent à partir de 5 heures de septembre à octobre et 6 heures de novembre à février. 

Les visiteurs ont le droit d’entrer et de se promener gratuitement dans le jardin jusqu’à 7h45, c’est-à-dire 15 minutes avant l’heure d’ouverture.

L’entrée de Kenroku-en est également gratuite après la fermeture des guichets (à 17h30 du 1ermars au 15 octobre et 16h30 du 16 octobre au 28/29 février) lors des illuminations saisonnières. 

Ces dernières ont lieu en février pour le paysage de neige, en avril pour les sakura et à l’automne pour les feuillages. Kenroku-en se transforme alors en féérie nocturne que l’on peut admirer jusqu’à l’heure de fermeture, à 20h45.

Le jardin est également gratuit lors du festival Hyakunmangoku qui a lieu le premier weekend de juin ainsi qu’au moment de la fête d’Obon en août et le jour de la culture le 3 novembre. 

Kenroku-en

Kenroku-en à Kanazawa

Le jardin Shofukaku

Ce petit jardin situé juste à côté du jardin du musée Daisetzu Suzuki (voir plus bas), ouvre gratuitement ses portes les jours de beau temps du printemps à l’automne. Assez méconnu, il est pourtant plus ancien que le jardin Kenroku-en et offre des espaces ombragés où il fait bon se promener en été.


Place à l’art, les musées gratuits de Kanazawa

Le musée d’art contemporain du XXIème siècle

Kanazawa regorge de musées. Commençons par le plus célèbre et le plus emblématique, le musée d’art contemporain du XXIème siècle. 

Créé par le célèbre cabinet d’architecture SANAA, le musée, ouvert en 2004, attire les visiteurs tout autant pour ses expositions que pour son architecture et son cadre. Il fait partie des must d’une visite de Kanazawa, d’autant plus que l’entrée du musée et ses espaces extérieurs sont gratuits, seules sont payantes les expositions temporaires. 


Le musée Daisetzu Suzuki 

Dédié au grand philosophe et moine bouddhiste Daisetzu Suzuki (1870-1966), natif de Kanazawa, ce splendide musée invite à la contemplation. 

Le "miroir d'eau", espace contemplatif du musée Suzuki de Kanazawa.

Le "miroir d'eau", espace contemplatif du musée Suzuki de Kanazawa.

L’entrée du musée est payante (300 yen) mais l’accès au jardin "miroir d’eau" est gratuit. Ne vous privez pas de cette visite, tant l’ambiance y est unique. 

L’eau paisible du "miroir d’eau" est troublée de temps à autre par les remous d’une fontaine placée sous l’eau, faisant onduler la surface du bassin. Le ciel s’y reflète ainsi que le mur blanc et rouge situé plus loin. 

Derrière ce mur se cache une sculpture rappelant les éléments symboles du zen : un cercle, un carré et un triangle. Si elle est ouverte, poussez la porte du mur, elle mène au jardin Shofukaku dont nous avons parlé plus haut.

Le musée d’art de la préfecture d’Ishikawa

Chaque premier lundi du mois, le musée ouvre ses portes gratuitement aux visiteurs. On peut y admirer des céramiques, des laques et des objets en métal ayant appartenu aux seigneurs de l’époque d’Edo (1603-1868), dont certaines sont classées Trésors nationaux ou Biens culturels importants. 

Des œuvres plus récentes d’artistes de la région y sont également exposées.

Si vous y faites un tour, sachez qu’à l’arrière du musée se trouvent des chemins menant à l’annexe du musée, l’annexe Hirosaka, jusqu'en face du théâtre de nô, puis un peu plus bas au musée D.T. Suzuki et au jardin Shofukaku.

 

Visite guidée gratuite du théâtre de nô

Pendant les heures d’ouverture des bureaux et à condition qu’il n’y ait pas de répétitions, il est possible de participer à une visite guidée (en anglais) entièrement gratuite de ce théâtre de nô très réputé. 

Il est préférable de se renseigner  auparavant  au (076) 264-2598.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs