Les villages de Shirakawago   白川郷

Date de publication :
Maisons traditionnelles du village de Gokayama, dans la région de Takayama

Maisons traditionnelles du village de Gokayama, dans la région de Takayama

Ogimachi en hiver

Ogimachi en hiver

Des maisons de village gassho-zukuri.

Des maisons de type gassho-zukuri, dans le village de Shirakawago, près de Takayama

gokayama

Le village de Suganuma dans la brume.

L'intérieur d'un minshuku au Japon

L'intérieur d'un minshuku

Images d'un Japon éternel

Il est une image du Japon rural faite de vieilles maisons de chaumes et de rizières. Cette image, on la retrouve dans les villages de Shirakawago, classés au patrimoine de l’UNESCO.

Vous chercherez en vain Shirakawago sur une carte : c'est le nom d’une zone dans la vallée de la rivière de Shogawa, préfecture de Gifu. Shirakawago et la région voisine de Gokayama comptent plusieurs villages classés devenus des symboles du patrimoine rural japonais : Ogimachi, Suganuma ou encore Ainokura.

Le Japon rural

Si Shirakawago est aussi célèbre, c’est que ses habitations sont construites selon le style gassho-zukuri propre à la région. On reconnaît ce style aux hauts toits de chaumes qui ressemblent à des mains jointes pour la prière. Les intérieurs sont tout en bois, centrés autour d’un foyer et faits pour résister aux fortes chutes de neige de l’hiver. Les demeures familiales de Shirakawago furent préservées dans leur état d'origine depuis près de 250 ans.

Lire : 5 villages japonais à visiter

Les maisons des villages sont disposées de façon éparse, séparées par des rizières et reliées par des chemins surélevés. Lorsque l'on prend de la hauteur, le spectacle des rizières miroitantes et des maisons anciennes fait réellement voyager dans le temps. C’est cependant en hiver que beaucoup de Japonais souhaitent visiter le lieu, quand la neige recouvre tout et que le village est illuminé.

Une nuit en gîte

Ogimachi est aujourd’hui un village touristique où les maisons ont été converties en hébergements, minshuku, et en musées d’art et d’artisanat populaire. Rester une nuit dans le village et s’y promener le soir venu est d’ailleurs la meilleure expérience que l’on puisse tenter sur place. 

Lire aussi : Le village de Kyôgoku

Beaucoup de minshuku proposent d’ailleurs des prix raisonnables en raison des conditions un peu moins confortables que dans un hôtel, notamment en ce qui concerne les commodités (toilettes, douches). Généralement, vous dormirez dans une salle commune.

Aller plus loin

Si vous souhaitez plonger plus loin dans le Japon rural, il faudra sans doute se déplacer vers les villages moins fréquentés d’Ainokura et Suganuma. Ces derniers sont plus difficiles d’accès et, le soir venu, totalement coupés du reste du monde.

La visite d’un village de Shirakawago peut se faire aisément lors d'une excursion d’une journée. De telles excursions sont organisées aux départs de Kanazawa, Takayama et Nagoya. Vous voyagerez en car puisque les lieux ne sont pas reliés au réseau ferroviaire.

Plus que dans d’autres villages de l’arrière-pays japonais, vous aurez l’impression d’avoir été transporté dans une image d’Epinal d’un Japon rural ancien, resté intact depuis des lustres et immergé dans une nature vierge.

À lire : Le village d'Umaji

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs