Accueil > Kinosaki

Kinosaki Onsen
城崎温泉

Otani, la rivière qui traverse le centre-ville

Kinosaki Onsen est traversé par la petite rivière d'Otani, les ponds qui l'enjambent font partie du charme de la ville.

Un groupe de baigneurs devant le Gosho no yu

Les baigneurs avec leurs paniers en osier arpentent les rues de la ville enchaînant onsen sur onsen.

Le Sato no yu

Les bains du Sato no yu s'étendent sur plusieurs étages.

 Le Ko no yu

Petit bain excentré, le rotenburo du Ko no yu vaut tout de même le détour.

La route des sources

Sur la côte de la mer du Japon, à deux heures de Kyôto, l'ancien refuge des cigognes peut s'enorgueillir d'être devenu une des plus belles villes d'onsen du Japon.

Des rues bordées d’échoppes où se promènent des couples habillés en yukata, une rivière bordée d’arbres et de fontaines d’eau de source, la tranquillité, partout. 

Kinosaki est l’image même de la ville de onsen japonaise. Située sur la mer du Japon elle constitue depuis de siècles un lieu de détente en venant de Kyôto. On y trouve même le temple des onsen, l’onsen-ji, que l’on devait aller prier avant d’aller prendre les eaux. La légende raconte que ce temple fut dédié au moine qui pria Bouddha pour faire surgir les sources chaudes.

Les sept onsen de Kinosaki

Tout bon visiteur à Kinosaki se doit de faire le parcours des sept onsen de Kinosaki, le soto-yu. Ces bains font partie des plus prestigieux onsen du Japon et existent souvent depuis plusieurs siècles. Ce qui ne veut pas dire que Kinosaki vit sur son passé, en 2000 s’ouvrit le Sato-no-yu, nouvelle perle à la couronne de la ville.

Le chemin des sept onsen de Kinosaki peut démarrer dès la sortie de la gare par Sato-no-yu jusqu’à Kono-yu en remontant les rues élégantes longeant la rivière Otani.

Un jour, une nuit à Kinosaki

Les Japonais viennent à Kinosaki pour profiter des bains mais aussi des très nombreux ryokans locaux et de leur cuisine. 

Ils ont alors tout le temps pour parcourir paresseusement la ville et essayer les différents onsen. Vous les reconnaîtrez aux yukata qu’ils portent, mis à disposition de l’hôtel. 

Sur le chemin, on a le choix d’aller se divertir dans les cafés et restaurants très nombreux, ou simplement admirer le paysage et l’ambiance.

Rester une nuit à Kinosaki permet de plus de déguster sa cuisine raffinée avec en vedette la spécialité locale, le crabe matsuba. Kinosaki s’est d’ailleurs proclamée avec fierté « royaume du crabe ».

Kinosaki peut aussi convenir pour une excursion à la journée depuis Kyôto. Des yukata sont disponibles à la location à la journée pour entreprendre à votre tour votre tournée des bains.

À la sortie du bain

Même si l’on vient à Kinosaki pour les bains, on y trouve aussi d’autres attractions qui méritent le détour. 

Légèrement en dehors de la ville, le temple d’Onsen-ji se visite pour les curieux, le chemin dans la forêt à lui seul vaut le détour. On peut éventuellement accéder au temple par le téléphérique de Kinosaki, avantageusement situé près du onsen kono-yu et joignable à pied. 

Il mène jusqu’à 1000 mètres d’altitude et offre une vue imprenable sur la ville, les reliefs alentours et jusqu’à la mer du Japon. C’est encore autour de Kinosaki que vous aurez l’occasion de rencontrer les cigognes de Kinosaki, l’emblème de la ville, qui sont protégées dans un sanctuaire local.