Ikuta-jinja   生田神社

Date de publication :
Ikuta-jinja, un des plus vieux sanctuaires shintô du Japon à Kobe.

Ikuta-jinja, un des plus vieux sanctuaires shintô du Japon à Kobe.

Le bâtiment principal, haiden, du sanctuaire Ikuta-jinja à Kobe.

Le bâtiment principal, haiden, du sanctuaire Ikuta-jinja à Kobe.

L'origine de Kobe

C'est l'un plus vieux sanctuaires du Japon, âgé d'environ 18 siècles. Il arrive que l'entrée du Ikuta-jinja soit remplie de publicités pour l'artisanat local. Ne vous y détrompez pas, c'est là une démonstration de l'importance du temple pour la ville.

De l’extérieur, il ne paie pas de mine. Pourtant, le sanctuaire Ikuta-jinja a marqué l'histoire et la géographie du Japon.

Petit par la taille...

Situé en plein centre-ville de Kobe, le Ikuta-jinja est l'archétype des sanctuaires shinto. Adossé à une petite forêt, il fut le théâtre d'une partie des combats de la guerre de Gempei, conflit qui débuta l'ère Kamakura (1185 - 1333). Contrastant avec cette violence, le Ikuta-jinja est aujourd'hui un lieu serein, rythmé par le son de sa petite cascade. Sous ses airs de sanctuaire de quartier rarement envahi de monde (excepté pendant les matsuri), l'Ikuta-jinja cache son histoire.

...Grand par l'Histoire

Selon le Nihon Shoki, qui relate l'histoire ancienne du Japon, il aurait été fondé en 201 par l'impératrice Jingu. Naturellement, c'est autour de lui qu'a poussée la ville. Un peu plus tard, en 806, l'empereur assigna une quarantaine de kande, des familles dévouées aux temples, à l'entretien du Ikuta-jinja. Et en japonais, les kanjis de kanbe (神戸) peuvent se prononcer... Kobe ! L'espace autour du sanctuaire prit ainsi ce nom qui désigne désormais toute la ville.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs