Nyonindo   女人堂

Date de publication :
Temple Nyonindo

Temple Nyonindo, la maison des femmes.

La foi au féminin

Le culte version féminine possède son propre temple à Koyasan, le Nyonindo. Le seul vestige d'une ancienne tradition qui interdisait aux dames de pénétrer dans la ville sainte.

Si lors de votre voyage à Koyasan vous tombez sur la statue géante d'un moine bouddhiste, regardez donc à ses pieds, vous devriez trouver le Nyonindo. Petit temple mais l'un des plus symboliques pour les femmes

Avant 1872, les représentantes du sexe « faible » n'étaient pas autorisées à pénétrer l'enceinte sacrée du mont Koya. Elles se limitaient aux portes de la ville. Les entrées se trouvaient alors au début des chemins de pèlerinages.

Mais les femmes étaient aussi nombreuses à pratiquer le bouddhisme shingon. Elles priaient donc dans des temples créés pour elles en périphérie de la ville.

Le Nyonindo, qui signifie littéralement « maison des femmes  », représente le dernier de ces sanctuaires au féminin, les sept autres temples qui occupaient cette fonction ayant été détruits. Il existe aujourd'hui une randonnée dédiée aux femmes qui suit le chemin que celles-ci pouvaient emprunter autrefois.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs