Randonnées des pèlerins / Chôishi-michi   町石道

Date de publication :

Les chemins de la foi

Si vous souhaitez marcher sur les traces des pèlerins originels de la secte bouddhique Shingon, il vous faudra de bonnes jambes. Et oui, les routes sacrées serpentent à travers la montagne et élèvent le corps avant l’âme.

Leurs lignes de départ restent floues mais qu'importe puisque les balades du mont Koya n'ont de fin que la fatigue. Anciennes routes empruntées par les pèlerins, elles sont devenues aujourd'hui des sentiers de randonnée très prisés. Et pour cause, c'est surement le moyen le plus agréable de découvrir la montagne et les sites historiques comme la porte de Daimon. 

Il y a plusieurs parcours possibles en fonction du niveau et de la motivation de chacun.

Le premier démarre à la grande porte Daimon pour rejoindre un petit sanctuaire sur le haut du mont Bentengaku avant de redescendre vers la station de Kudoyama sur la ligne Nankai. Randonnée pas très difficile et faisable en trois ou quatre heures selon les jambes. Les pressés peuvent même s'avancer grâce à un funiculaire pour profiter de la vue magique sur Wakayama et l'océan une fois arrivée au sommet.

Les plus expérimentés tenteront le Kohechi Trail. Il relie Koyasan au sanctuaire de Kumano. Un trajet long et fastidieux qui peut prendre jusqu'à une semaine. Il faudra donc vous équiper.

Si vous en voulez encore, il est possible de faire une balade d'un peu plus de deux heures initialement destinée aux femmes. En effet, au départ de l'Okunoin, la marche se termine au Nyonindo, autrefois seul temple autorisé aux dames.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs