Rôsoku matsuri   ろうそくまつり

Date de publication :
Rôsoku matsuri

Les bougies du Rôsoku matsuri.

Rôsoku matsuri

Tout au long du chemin des artisans ciriers vous proposent de quoi éclairer votre chemin et rendre hommage aux défunts.

La flamme éternelle

Le centre monastique de Koyasan organise chaque année, en août, un festival afin d'honorer les morts (obon). Bien loin de l'ambiance sombre et commerciale d'Halloween, le Rôsoku Matsuri célèbre les défunts à la lumière des bougies.

Comme un long dragon de feu dans la nuit, l'allée qui mène au cimetière de l'Okunoin s'illumine tous les 13 août. Une date symbolique pour ceux qui ont perdu un proche. Ce jour-là, ils sont invités à déposer un cierge en leur honneur afin de les aider à partir en paix. Aussi appelé le festival des bougies, le Rôsoku Matsuri est l'un des événements les plus magiques proposés à Koyasan.

Une procession au départ de la porte du temple Torodo s'élance à partir de 19 heures et parcourt les deux kilomètres qui mènent à la nécropole. Des prières résonnent dans toutes les bouches.

Tout au long du chemin des artisans ciriers vous proposent de quoi éclairer votre chemin et rendre hommage aux défunts. Vous avez largement le choix vu le nombre d'échoppes présentes.

Comme cela reste un festival, il y a la possibilité de grignoter ou de se divertir. Et comme les Japonais mettent un point d'honneur à respecter le lieu sacré, les bougies sans photophores sont installées sur un ruban de protection afin d'éviter de marquer le sol à la cire.


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs