Wakayama   和歌

Date de publication :
Château de Wakayama

Le Château de Wakayama

Jardins Bansho

Vue sur la mer depuis les jardins Bansho

Les chemins historiques de Kumano Kodo à travers la forêt

Les chemins historiques de Kumano Kodo à travers la forêt

Kuroshio

Le marché Kuroshio

La ville au château

En plein cœur du Kansai, Wakayama, capitale de la préfecture du même nom, offre ses richesses aux visiteurs de passage. Régnant sur un patrimoine naturel et culturel immense, cette ville méconnue est accessible en moins de 2h depuis Osaka.

La préfecture de Wakayama est une terre emprunte de spiritualité, abritant notamment les chemins de nombreux pèlerinages et sanctuaires. Mais elle attire également les curieux grâce à ses paysages, à commencer par les Japonais à la recherche de plages de sable fin sur sa côte ouest. Reconnue pour ses nombreuses exploitations fruitières, elle est enfin une terre de gastronomie avec des spécialités uniques.

L'histoire d'une ville féodale

Fondée en 1889, la ville de Wakayama abrite désormais plus de 350 000 habitants, lovée au sud des montagnes de la préfecture d'Osaka et traversée par la rivière Kinokawa. Le nom "Wakayama" est une contraction : il est formé à partir de celui de la baie Wakaura toute proche et d'Okayama, l'ancien nom du château de la ville.

Côté histoire, la ville possède un passé féodal. En effet, les derniers dirigeants féodaux du Japon était la famille Tokugawa. Cette famille unifia le Japon en 1603, après des siècles de guerre civile, marquant ainsi le début d'une longue ère de paix. Au cours de l'époque d'Edo (1603-1868), l’économie et la culture du Japon ont ainsi prospéré. Une branche secondaire de la maison Tokugawa fut alors nommée seigneurs de ce qui est l'actuelle préfecture de Wakayama. Ce sont eux qui construisirent le célèbre château de Wakayama. De nombreux échos de la période féodale persistent dans la ville, qu’il s’agisse du onsen traditionnel de Ryujin, construit sur ordre des seigneurs de Wakayama et qui est toujours en activité, ou de la pérennité des célèbres chemins de pèlerinage de la montagne Kii.

Le château de Wakayama

Le château de Wakayama

Une empreinte spirituelle

La ville de Wakayama abrite un château, devenu son emblème et faisant sa renommée. Le château de Wakayama, construit en 1585 sur ordre de Hideyoshi Toyotomi, s'élève sur le mont Torafusu au centre de la ville. Rebâti à l'identique après les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, il est un lieu privilégié pour admirer le hanami grâce à ses centaines de sakura. Les feuilles rougeoyantes des érables en automne se laissent également admirer au jardin Momijidani, désigné lieu de beauté scénique en 1985.

Vous trouverez également de nombreux sanctuaires et temples, tels qu'Awashima Jinja, le sanctuaire aux poupées, le temple  Kiimidera dont les cerisiers sont les premiers à fleurir chaque année au Kansai, ou encore le petit sanctuaire de Itakiso-Jinja, dédié aux culte des arbres. Situé dans la préfecture de Wakayama, le mont Koya et ses somptueux temples ainsi que son cimetière est bien sûr un haut lieu spirituel à ne manquer sous aucun prétexte. Les chemins de pèlerinage shinto de Kumano Kodo, classés au Patrimoine Mondial de l'Unesco sur la péninsule de Kii, proposent une expérience unique pour tous les randonneurs et permettent de s'imprégner profondément de la richesse culturelle et spirituelle du Japon.

À découvrir : 

Paysages uniques et richesses naturelles

De passage à Wakayama, ne manquez pas le petit parc Bansho, offrant un panorama rafraichissant sur le bleu turquoise de l'océan Pacifique, entre Honshu et Shikoku. Parcourez les collines autour de la ville, couvertes d'arbres fruitiers : yuzu, pêches, kaki, mandarines mikan... essayez-vous à la cueillette dans les fermes de la région. Toute la région de Wakayama regorge de paysages variés et magnifiques, entre mer et montagne.


Les amoureux de la nature seront ravis, à commencer par les plages, les plus belles du Kansai. Shirahama est ainsi une station balnéaire plébiscitée par les habitants de Wakayama et d'Osaka, tout comme la plage de Kataonami s'étendant sur plus d'un kilomètre. Les falaises et grottes de Kino Matsushima se laissent visiter le temps d'une croisière, tandis que les étonnants rochers de Hashigui-Iwa s'admirent au coucher du soleil.

Voir également : Le cap Hinomisaki


Dans les terres, la chute d'eau de Nachi, une des plus imposantes du pays avec ses 133 mètres de hauts, est un lieu sacré du bouddhisme et du shinto. Les visiteurs à la recherche d'aventure pourront eux s'essayer à la descente de rapides sur un radeau dans les gorges de Doro-Hatcho. Enfin, le splendide temple bouddhiste Seiganto-ji et sa pagode vermillon est lové dans un cadre naturel magnifique, sur fond de monts et cascade.

À lire : Le Nachi no hi Matsuri

La gastronomie de Wakayama

Wakayama est toute indiquée pour mettre en émoi vos papilles et vous faire découvrir de nouveaux horizons... En plus d'être d'être le paradis du fruit, la ville et la région sont fières de leur recette unique de ramen, basée sur un bouillon de porc aromatisé à la sauce soja, cette dernière étant originaire de la région. Demandez un "chuka soba" pour être sûr de profiter de la recette ! Les fruits de mer et poissons en tout genre sont également une composante essentiel de la cuisine locale de Wakayama.

À découvrir aussi : Les spécialités culinaires du Kansai

Ainsi, si vous aimez le thon frais, vous êtes au bon endroit : les plus belles prises du pays s'y trouvent, notamment au marché Kuroshio. Dans les restaurants de la ville, vous pourrez déguster les meilleurs fruits de mer et poissons, tels que la daurade, pêchés le matin même. Les amateurs de viande se tourneront vers le bœuf wagyu de Kumano, à la chair persillée. Enfin, une autre spécialité de Wakayama à ne pas manquer est le Kishu Umeboshi, un ume (prune japonaise) marinée dans du sel.

Les marbrures de gras définissent la qualité de la viande

Les marbrures de gras définissent la qualité de la viande

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs