Kurokawa Onsen   黒川温泉

Date de publication :
Ballade en yukata (kimono léger) le long de la rivière Kurokawa, qui donne son nom à cette célèbre station thermale d'Aso.

Ballade en yukata (kimono léger) le long de la rivière Kurokawa, qui donne son nom à cette célèbre station thermale d'Aso.

Un rotemburo (bain en plein air) de la station thermale Kurokawa Onsen, à Aso.

Un rotemburo (bain en plein air) de la station thermale Kurokawa Onsen, à Aso.

Chaud dedans

Sur le flanc Nord du massif d'Aso, ce village thermal montagnard rassemble de luxueux établissements de sources chaudes.

Après l'ascension des sommets d'Aso, les sources chaudes de Kurokawa ("la rivière noire") sont tout indiquées pour soulager les jambes lourdes des randonneurs. Une trentaine d'hôtels se massent le long du cours d'eau, certains fort anciens (comme Okyakuya, le doyen), d'autres flambants neufs, tous dédiés au délassement absolu, le corps plongé dans des bains installés en plein air (rotemburo), face au torrent, creusés dans des grottes, parfois aménagés dans d'antiques baignoires de fer.

Attention : tous perpétuent la tradition du luxe thermal à la japonaise, avec menu kaiseki (repas gastronomique constitué d'une succession de mets raffinés) et nuit en ryôkan. Il faut compter environ 15.000 ¥ par nuit et par personne, et réserver longtemps à l'avance, en particulier dans les périodes d'affluence (Golden Week, saison des feuilles rouges).

Mais l'amateur de sources chaudes peut aussi fréquenter les bains de Kurokawa à moindre frais, en s'y rendant pour la journée : tous les établissements leurs sont ouverts sans besoin d'y passer la nuit, et un pass permet d'expérimenter trois bains du village (1 200 ¥, valable 6 mois).

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs