Le château Kumamoto-jô   熊本城

Date de publication :

Réputé imprenable

Une visite incontournable à Kumamoto, pour une immersion dans la vie de château.

En approchant de la forteresse on ne voit qu'elles, ces murailles massives dressées derrière de larges douves, percées de meurtrières où les archers prenaient position pour empêcher les assaillants d'approcher. Car le château de Kumamoto est un très bel exemple d'architecture militaire de l'époque Edo (1600-1868), combinant le charme des grands châteaux du Japon (Himeji, Matsumoto) et des éléments défensifs essentiels en cas de siège.

Tour et donjon

A gauche de l'entrée dépasse la tour Uto yagura, le seul élément d'origine (1607) du château, qui servait à stocker les armes et la garnison. Mais la pièce maîtresse de l'ensemble est dérobée aux regards extérieurs : le donjon (tenshukaku), autrefois réservé au cercle rapproché du seigneur Hosokawa, et ultime refuge si des assaillants réussissaient à pénétrer l'enceinte...

Il est devenu un charmant musée dédié à l'histoire des lieux, présentant notamment une large maquette en bois du château au XVIIe siècle, des armures d'époque, et autres objets qu'affectionnait la classe guerrière.

50 jours de siège

On le disait imprenable, et le château de Kumamoto n'a pas fait mentir sa réputation... même lors la guerre civile déclenchée par la révolution de Meiji. En 1877, le seigneur de Satsuma (Kagoshima), Saigô Takamori, hostile aux réformes préparées par le nouvel empereur, lance ses troupes à l'assaut de la forteresse, qui abrite alors les troupes impériales. 

Le siège dure plus de 50 jours, émaillé de batailles meurtrières comme celle de Tabaruzaka, lors de laquelle 15 000 samouraïs de Takamori tiennent tête à 90 000 hommes fidèles à l'empereur. Le château est victime d'un gigantesque incendie, (il sera reconstruit en 1960 puis à la fin des '90), mais ne sera pas pris : une nuit, l'armée impériale défait les troupes de Saigô Takamori à la faveur d'une attaque surprise, mettant fin à la fameuse "révolte de Satsuma".

Au printemps, les cerisiers près du château fleurissent

Au printemps, les cerisiers près du château fleurissent

Sakura

Le château et ses environs comptent près de 1 000 cerisiers en fleurs lorsque vient le printemps, ce qui en fait le lieu incontournable pour admirer les arbres roses et blancs à Kumamoto. Kyushu est la première des îles principales de l'archipel à voir fleurir ses cerisiers, l'occasion de commencer la tournée des sakura au château de Kumamoto fin mars avant de voyager vers l'est.

À savoir que suite au tremblement de terre de 2016, certaines zones du château sont encore en travaux et donc fermées au public.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs