Le sanctuaire Takachiho-jinja   高千穂神社

Date de publication :
Le sanctuaire Takachiho-jinja, au milieu d'une forêt de cèdres centenaires.

Le sanctuaire Takachiho-jinja, au milieu d'une forêt de cèdres centenaires.

Une représentation de danse kagura, au sanctuaire de Takachiho.

Une représentation de danse kagura, au sanctuaire de Takachiho.

Danse de nuit

Dans ce sanctuaire célèbre dans tout le pays, on perpétue le rituel de la danse kagura, aux origines mythologiques.

En plein centre-ville de Takachiho, ses pavillons se distinguent derrière des cèdres centenaires.

On le visite de préférence le soir, la nuit tombée, car c'est à ce moment que le sanctuaire accueille des représentations de kagura. Cette danse est probablement la plus ancienne du Japon, mélangeant des éléments légendaires (voir le sanctuaire Ama-no-Iwato-jinja) et de très anciennes célébrations agraires. Le kagura se pratique toujours aujourd'hui dans certains sanctuaires, ses acteurs portant des masques et jouant avec emphase des épisodes de la mythologie nippone.

Elle porte ici le nom de yokagura, "kagura nocturne", et Takachiho est connue à travers tout le Japon comme le lieu d'origine de cette danse.

Représentations au sanctuaire tous les soirs à 20h (500 ¥ / 1h de spectacle en japonais).

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs