Le village de Shiiba   椎葉村

Date de publication :

Heike Matsuri, Shiiba

Le village de Shiiba , dans la préfecture de Miyazaki

Mont Ichifusayama, Shiiba

La route Nationale 265 - Iiboshi Pass ,Shiiba

Le Japon rural et cultivé

Shiiba, c’est le Japon lointain, montagneux et mystérieux, voire mystique. Ce village de quelque 3 000 habitants, perdu au pied des montagnes du nord-ouest de la préfecture de Miyazaki, peut s’enorgueillir de posséder un très bon musée et de faire revivre l’Histoire lors de son festival dédié à la princesse Tsurutomi.

La campagne du sud du Japon à Shiiba

La campagne du sud du Japon à Shiiba

Voyage dans le Japon rural

La route serpente à travers des forêts, traverse des montagnes, s’engouffre sous des tunnels et s’enfonce de plus en plus loin, pour atteindre le village reculé de Shiiba. L’histoire dit que c’est ici que se sont réfugiés les derniers membres des Heike en 1185, alors que le reste du clan avait été massacré par son ennemi, les Genji. Lointain Japon rural aux paysages bucoliques, où les montagnes environnantes abondent en cascades, où l’on fait pousser des champignons shiitake sur des arbres ou du sarrasin dans les champs. Les plantations de cèdres, sugi, contribuent également à l’économie locale. À l’automne, on chasse le sanglier et le cerf pour se régaler de leur viande.

À découvrir : Le village de Takachiho

Folklore du village de Shiiba

Le deuxième week-end de novembre (du vendredi au dimanche) a lieu un évènement très important : Heike Matsuri. C’est un festival qui commémore l’histoire d’amour entre la princesse Tsurutomi (Tsurutomi Hime), l’une des dernières descendantes des Heike, et le général Nasuno Daihachiro Munehisa, de l’armée rivale des Genji. Cette fête met à l’honneur une chanson folklorique Hietsuki bushiqui relate les malheurs des derniers membres Heike, réfugiés dans cette région éloignée du Kyushu  dans les années 1185. C’est d’ailleurs 800 ans plus tard, en 1985, que les habitants de Shiiba ont décidé de faire revivre ce moment de l’histoire et d’honorer la princesse Tsurutomi.

Lire : Le village d'Aya

Cette princesse dont on peut visiter l’habitation: Tsurutomi Yashiki. Une maison au toit  de chaume, reconstruite à l'identique il y a environ 300 ans à l’emplacement où Tsurutomi aurait vécu avec son époux, le général Nasuno Daihachiro Munehisa dont elle fut séparée après seulement 3 ans de vie commune. La bâtisse a été désignée propriété culturelle importante en 1956. Elle est construite dans le style architectural de Shiiba, appelé shinden-zukuri.

Fier de sa culture et désireux de la préserver,  le village a  construit en 1997 le "Shiiba Village Museum of Folklore and Art Performance". Un musée du folklore et des spectacles où sont présentées les traditions  folkloriques et artistiques du village et de ses alentours. On y trouve également du matériel ethnographique et une bibliothèque multimédia. Fidèle à son idée, le musée propose également des spectacles pour rendre vivantes les traditions. 

Lire aussi : Le village de Takaharu

Découvrez le village de Shiiba ; Vidéo de N.a

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs