Sur les chemins de Kumano Kodo   熊野古道

Date de publication :
Les chemins historiques de Kumano Kodo à travers la forêt

Les chemins historiques de Kumano Kodo à travers la forêt

Les chemins de Kumano Kodo sont bien fléchés

Les chemins de Kumano Kodo sont bien fléchés

Hosshinmon-oji, sur les chemins de Kumano Kodo

Hosshinmon-oji, sur les chemins de Kumano Kodo

La vue de la vallée du sanctuaire Hongu Taisha depuis Fushiogami-oji

La vue de la vallée du sanctuaire Hongu Taisha depuis Fushiogami-oji

Paysage le long des chemins de Kumano Kodo

Paysage le long des chemins de Kumano Kodo

Représentation des divinités le long des chemins de Kumano Kodo

Représentation des divinités le long des chemins de Kumano Kodo

Randonnée en terre sacrée

Depuis plus de 1 000 ans, des pèlerins ont arpenté les chemins de Kumano Kodo, sur la péninsule de Kii. Traversant la campagne et les forêts de cèdre, ces sentiers permettent de rejoindre les trois grands sanctuaires historiques Hongu, Nachi et Hayatama, inscrits au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

Les forêts sur les chemins de Kumano Kodo, péninsule de Kii

Les forêts sur les chemins de Kumano Kodo, péninsule de Kii

Emprunter les anciens chemins Kumano Kodo est aujourd'hui un moyen fantastique de s’imprégner de la richesse culturelle du Japon tout en découvrant de formidables paysages au rythme lent de la marche. De nombreux points d’intérêt sont à découvrir le long des chemins : une ancienne maison de thé, un rocher gravé d’un poème, des statues de Kannon... Des “Oji”, sanctuaires secondaires des Grands Sanctuaires de Kumano, ponctuent le chemin et permettent de faire des offrandes.

Les trois itinéraires qui mènent au cœur de Kumano Kodo

  • Le chemin Nakahechi

Historiquement, les pèlerins venant de Kyoto marchaient jusqu’à Tanabe et empruntaient le chemin dit Nakahechi. En démarrant à Takijori-ori, il faut deux jours pour rejoindre Kumano Hongu Taisha. Une étape pour la nuit est conseillée à Chikatsuyu-oji.

Ceux qui ne souhaitent marcher qu’une demi-journée privilégieront le parcours depuis Hosshinmon-oji, qui symbolise l’entrée dans le territoire du sanctuaire Hongu Taisha. La descente (2h30 environ) vers le grand sanctuaire est pittoresque. Elle commence par la traversée de quelques villages et se termine dans la forêt. Arrêtez-vous à Fushiogami-oji, où les pèlerins avaient une première vue sur la vallée du sanctuaire. Celui-ci a été déplacé en 1889 à flanc de colline à cause des crues.

Pour se loger à Hongu Taisha, faites étape dans l'une des trois villes-onsen situées à quelques kilomètres: Yunomine onsen, Kawayu Onsen et Wataze Onsen.

Depuis Hongu Taisha, les pèlerins empruntaient un bateau jusqu’à Kumano Hayatama Taisha et enchaînaient vers Kumano Nachi Taisha.

  • De Hongu Taisha à Kumano Nachi Taisha

Avant d’atteindre le célèbre site de Kumano Nachi Taisha, il faut prévoir deux jours de marche. Une des étapes peut également être réalisée en bus avec un départ ou une arrivée dans le village de Koguchi. L’étape entre Koguchi et Kumano Nachi Taisha est réputée pour être l’étape la plus dure du pèlerinage : 5 heures de marche, 14 km, 800 m de dénivelé.

  • Le chemin Kohechi de Koya San à Hongu Taisha

Un chemin permet également de relier, en cinq jours, le centre bouddhique Koya San à Hongu Taisha via les montagnes du centre de la péninsule de Kii. La dernière étape commence à Totsukawa et passe par le col Hatenashi Toge. Le chemin rejoint celui venant de Hosshinmon-oji au cœur de la forêt.

Quelques conseils avant le départ

Mieux vaut être bien chaussé et équipé de vêtements de pluie pour partir à l’assaut des chemins de montagnes de la péninsule de Kii. Prévoyez également quelques provisions et de l’eau car certaines étapes ne comportent pas de point de ravitaillement. Enfin, à l’entrée des sentiers, vous pourrez emprunter un bâton de marche qui peut s’avérer très utile dans les montées et les descentes abruptes.

Préparer son itinéraire et se déplacer

Pour préparer votre séjour, le site de l’office du tourisme Kumano présente de manière claire les étapes possibles. Certains bus locaux ou régionaux permettent de réaliser les trajets d’approche.

Bonne randonnée !

Lire aussi : Visiter Kumano

Sur les chemins de Kumano kodo

Sur les chemins de Kumano kodo

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs