Nachi no hi matsuri   那智の火祭

Date de publication :

Kumano Nachi-taisha

Nachi no hi matsuri, Kumano

La vertigineuse cascade de Nachi

D’eau et de feu

C’est dans un décor grandiose et mystique, où liesse populaire et rites sacrés se mêlent joyeusement, qu’a lieu chaque 14 juillet le festival du feu de Nachi, Nachi-no-Hi Matsuri, dans le parc national de Yoshino-Kumano. C’est l'un des trois grands festivals du feu du Japon. 

Cette fête shintô intense et mystique est célébrée en l'honneur de la cascade Nachi-no-Otaki.

Un haut lieu sacré

Kumano, situé entre les préfectures de Wakayama et de Mie, est célèbre pour ses montagnes inscrites au Patrimoine Mondial de l'humanité. Elles abritent les 3 sanctuaires du Kumano Sanzan, dédiés aux 3 montagnes sacrées Hongû, Shingû et Nachi, et reliés par un chemin de pèlerinage. Le Grand Sanctuaire Kumano Nachi Taisha, également inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, est quant à lui dédié à la cascade Nachi-no-Otaki. Du haut de ses 133 mètres, entourée de forêt primaire, c’est  la plus grande chute du Japon, on peut même l’apercevoir depuis l’océan Pacifique. Elle fait l’objet d’une grande vénération depuis des siècles.

Lire : Itinéraires à faire à Kumano 

Le festival du feu

Après avoir célébré les rituels shintô liés à cette grande fête dans l’enceinte du sanctuaire Kumano Nachi Taisha, douze mikoshi (sanctuaires portatifs) de six mètres de haut, décorés d'or, d’éventails (ogi) et de miroirs symbolisant la cascade  Nachi-no-Otaki, seront transportés du sanctuaire jusqu’au pied de la chute, toute proche. Ces mikoshi sont accompagnés d’immenses torches de pin pesant environ 50 kilos chacune et balancées par des fidèles vêtus de blanc qui les approchent dangereusement des sanctuaires portatifs,  faisant monter la tension et la fascination des nombreux spectateurs. Le spectacle est à son paroxysme lorsque les porteurs de mikoshi  descendent  en courant et en criant les escaliers du sanctuaire, alors que les porteurs de torches brandissent ces dernières en se précipitant en sens inverse.

Lire aussi : Sur les chemins de Kumano Kodo

Ces énormes torches représentent les douze divinités résidant à Kumano et les douze mois de l'année. Chacun des mikoshi abrite l'esprit de l'une des divinités qui, dit-on, font leur voyage annuel à leur source sprituelle, la cascade Nachi-no-Otaki. Le feu des torches a pour but de les purifier.

Une fois mikoshi et flambeaux arrivés au pied des chutes, une cérémonie rituelle est célébrée pour honorer la cascade et lui demander de dispenser  son énergie aux personnes présentes et aux campagnes environnantes. 

Voir : Le Shintoïsme, croyance en la nature et ses forces

L'art religieux du spectacle "Nachi no Dengaku", pratiqué lors de cette fête a été inscrit en 2012 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO. 

Vous l'aurez compris : c'est une fête à ne pas manquer. Cependant, il est conseillé d'arriver bien avant le début de la cérémonie si on veut avoir une bonne place pour profiter du spectacle.

Vidéo de Sankei News

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs