Accueil > Kyoto > Le temple Adashino Nenbutsu-ji - 化野念仏寺

Le temple Adashino Nenbutsu-ji
化野念仏寺

Les stèles du temple Adashino Nenbutsu-ji

Les stèles du temple Adashino Nenbutsu-ji.

Les 8000 stèles du temple

Les 8000 stèles du temple, à perte de vue.

Un Bouddha du temple Adashino Nenbutsu-ji

Un Bouddha du temple Adashino Nenbutsu-ji.

Aux 8000 statues

Imaginez : 8000 petites statues de pierre pour 8000 âmes laissées à l’abandon. Si le temple Adashino Nenbutsu-ji ne figure pas parmi les plus beaux de Kyoto, son domaine, hérissé de plus de 8000 statuettes, a de quoi impressionner. Loin des foules de visiteurs, perché sur une colline à l’orée d’un bosquet de bambous, le site et ses environs dévoilent un aspect différent de l’ancienne capitale.

Juste avant le temple, ne manquez pas la ruelle en pente, Saga-Toriimoto, avec son célèbre torii (portique sacré) et ses demeures traditionnelles machiya (maisons de ville) datant de l’ère Meiji (1868-1912). Magasins de souvenirs et restaurants de cuisine traditionnelle ont remplacé les habitants, mais les anciennes résidences et les maisons au toit de chaume donnent une idée du Japon d’antan.

Pour le repos des âmes

Dans les temps anciens, le quartier nommé Adashino, situé dans l’aire de Sagano, aux confins nord de la ville de Kyoto, servait d’immense cimetière. Non seulement on y enterrait les morts, mais certaines fosses communes étaient à ciel ouvert. On y abandonnait les cadavres, en général de personnes pauvres et sans famille, sans sépulture. Il y a environ 1 200 ans, Kobo-daishi (appelé aussi Kukai, 774-835) le célèbre fondateur de la secte bouddhiste Shingon-shu, fit enterrer les os des cadavres et ériger un temple, le Nyorai-ji.

Plus tard, le révéré moine Honen (1133-1212) fit construire un dojo pour réciter des prières bouddhiques (nenbutsu) pour le repos des âmes. L’endroit fut alors appelé Nenbutsu-ji. C’est ainsi que pendant plusieurs siècles, les gens continuèrent à venir déposer les morts ou à les enterrer dans cette partie de la ville. Stèles, statuettes et mini stupas hérissèrent les terres d’Adashino, faisant de l’endroit un immense lieu de sépulture.

Enfin en paix

 À l’ère Meiji, au début du XXe siècle, les autorités et les habitants rassemblèrent tous ces monuments funéraires dans l’enceinte du temple Nenbutsu-ji d’Adashino, d’où son nom. Ces milliers d’âmes eurent enfin un endroit où reposer en paix et sont honorées chaque année les 23 et 24 août lors d’une cérémonie commémorative, Sentō Kuyō. Pendant deux soirs, alors qu’un moine psalmodie des sutras, plus de mille bougies (sentō) illuminent les statuettes de pierre, conférant au lieu  - déjà étrange de jour - une atmosphère surnaturelle. 

Tous les articles sur Kyoto

Sources thermales & bains publics

Le temple Adashino Nenbutsu-ji
化野念仏寺

Adresse :

Kyoto-shi Ukyo-ku Saga-Toriimoto Adashino-cho 17

〒616-8436 京都市右京区嵯峨鳥居本化野町17

Téléphone :

075-861-2221 

Horaires :

9h-16h30 - de mars à novembre

9:00-15:30 - de décembre à février 

9:00-17:00 - le samedi et les jours fériés d'avril, mai, octobre et novembre 

Prix :

500 yen

Accès :

- Au terminal des bus de la gare de Kyoto , cherchez l'arrêt C6  

- Là, prenez soit le bus numéro 72, soit le 74

- Descendez à l'arrêt "Toriimoto". Vous êtes à environ 5 minutes du temple.

Et aussi ...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience d'utilisateur, vous proposer des contenus personnalisés adaptés à vos centres d'intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus et paramétrer vos préférences de cookies.