Aoi Matsuri   葵祭

Date de publication :
Parade du Aoi matsuri à Kyoto au mois de mai

Parade du Aoi matsuri à Kyoto au mois de mai

Aoi Matsuri

Tenues traditionnelles pour le festival Aoi Matsuri.

Même les ombrelles sont ornées de roses trémières lors du Aoi matsuri

Même les ombrelles sont ornées de roses trémières lors du Aoi matsuri

Entre chevaux et roses trémières

Une procession composée d’environ cinq cent personnes richement vêtues défile le 15 mai dans les principales rues de Kyoto. 

Lors du Aoi matsuri, une procession composée d’environ cinq cent personnes richement vêtues défile le 15 mai dans les principales rues de Kyoto

Roses contre mauvais sort

L’histoire raconte qu’au temps de l’empereur Kimmei (509-571), le vingt-neuvième de la lignée, les récoltes ayant été très mauvaises, les paysans, se croyant sous l’emprise d’un maléfice, décorèrent de feuilles de roses trémières leurs chariots de bœufs afin de conjurer ce mauvais sort certainement dû à quelque mauvais esprits. Cette tradition se perpétue encore aujourd’hui et le Festival Aoi, un des trois plus importants de Kyoto avec le Jidai Matsuri et le Gion Matsuri, est celui mettant fin à une succession de matsuri (festival) divers et variés se déroulant à Kyoto durant les mois d’avril et mai. 

Lire : Shimogamo-jinja

Les costumes, les bestiaux et les temples sont ornés de roses trémières. Ce festival plonge au cœur du Japon ancien. La procession quitte le palais impérial de Kyoto dans les alentours de 10h30, puis fait une halte au sanctuaire Shimogamo-jinja pour finalement arriver au sanctuaire Kamigamo-jinja aux alentours de 15h30. Des danses et des spectacles à cheval ont lieu dans ce sanctuaire après l'arrivée du défilé. Faites une partie du chemin en leur compagnie et laissez-vous inspirer par l’esprit de l’archipel sachant savamment mêler coutumes anciennes et technologies de pointe !

Extrait en images de l'édition 2017

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs