Les arts traditionnels au Gion Corner   弥栄会館ギオンコーナー

Date de publication :
Le kyo-mai, danse lente des maiko mettant en valeur l'élégance des gestes et des silhouettes.

Le kyo-mai, danse lente des maiko mettant en valeur l'élégance des gestes et des silhouettes.

Le kyogen est composé de scénettes comiques mettant en scène des personnages quotidiens. C'est un théâtre venu du peuple.

Le Gion Corner est situé au sein du Yasaka Hall et reprend une architecture traditionnelle des salles de spectacles.

Les arts vivants de Kyoto

Kyoto est l’âme du Japon et le cœur de sa culture nourrie par mille ans de traditions ininterrompue. Les arts vivants de Kyoto sont protégés par la rareté et l’élitisme, ils ne sont pas accessibles au premier venu, seulement à celui qui est bien informé.

Le Gion Corner part d’une volonté d’ouverture : offrir des représentations artistiques authentiques aux visiteurs le plus simplement possible. Le projet a été porté par l’association Oonoki Zaidan afin de promouvoir Gion comme centre des arts traditionnels.

L’ensemble des arts issus des périodes Heian (794 - 1185) et Muromachi (1333 - 1573) formant le socle de la culture de Kyoto y sont représentés : la musique de cour, gagaku, le théâtre comique, kyogen, la cithare japonaise, le koto, les spectacles de marionnettes, le bunraku, ainsi que l’arrangement floral, l’ikebana, ou la cérémonie du thé, le chanoyu. Le tableau ne serait pas complet sans l’apparition des emblèmes de Gion, les maiko effectuant leur danse kyo-mai, toute en finesse et en fluidité.

Les spectacles sont assurés par des artistes locaux et une exposition permanente sur les maiko et leurs ornements est aussi proposée. Les représentations ont lieu au Yasaka Hall, non loin du sanctuaire du même nom. Le bâtiment est reconnaissable à son architecture qui évoque les bâtiments de spectacle de l’ancien temps.

Les maiko exécutant les danses ne sont pas de véritables maiko mais restent de véritables artistes aux talents indéniables. Les spectacles de kyogen sont toujours extrêmement intéressants et amusants tandis que le bunraku est bluffant d’intensité. La musique gagaku est une musique ancienne dont les accents nous plongent dans la période Heian tandis que le koto pince non seulement les cordes mais aussi les sentiments des spectateurs. L'ikebana et le chanoyu quant à eux, mènent vers la sérénité du zen. Chacun peut y trouver ce qu'il est venu chercher à Kyoto. Les spectacles du Gion Corner valent le déplacement et offrent la beauté que les visiteurs recherchent si souvent en visitant Gion.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs