Baikasai à Kitano Tenmangû   梅花祭 北野天満宮

Date de publication :
Pruniers en fleurs à Kitano Tenmangû

Pruniers en fleurs à Kitano Tenmangû

Prunier en fleurs

Prunier en fleurs

Cérémonie du thé servi par une maiko

Cérémonie du thé servi par une maiko

Vous allez prendre une prune !

Les prunes du Kitano Tenmangû sont recherchées dans tout le Kansai et la floraison des 1 500 pruniers en fleurs est un spectacle très populaire.

Le Kitano Tenmangû est un sanctuaire shinto de Kyoto fondé en 947. Il fut dès l’origine voué au culte du dieu Tenjin, et assimilé à Sugawara no Michizane, un grand lettré de l’époque Heian. Le sanctuaire est aussi connu pour son marché aux puces.

Sugawara no Michizane aimait admirer la floraison des pruniers à la fin de l’hiver. C’est pourquoi chaque 25 février depuis 900 ans, le jour de la mort de Michizane, a lieu la cérémonie de Baikasai dans le sanctuaire Kitano Tenmangû.


Des pruniers à l’infini

Dans le sanctuaire Kitano Tenmangû, outre le fait que la floraison des pruniers marque la fin de l’hiver en beauté, c’est surtout leur grand nombre qui marque les esprits. En effet, 50 variétés différentes parsèment le parc avec plus de 1 500 arbres. Leur floraison commence en février et est jusqu’à la fin mars. 

Pendant leur pic de floraison en février, le jardin des pruniers ouvre ses portes au public de 9 heures à 16 heures. L'entrée est à 800 yen par adulte et 400 yen par enfant.

Le 25 février à 10 heures, a lieu une cérémonie religieuse. La cérémonie du thé en plein air (nodate) organisé à cette occasion est inspirée par une cérémonie qui fut organisée par le grand Shôgun Toyotomi Hideyoshi en 1587, "Kitanodaisanoe".


Voici une vidéo qui vous le montre :

De nos jours, pour que les festivités soient plus belles et agréables, ce sont des maiko et geiko du quartier voisin de Kamishichiken qui viennent vous servir le thé sous les pruniers en fleurs. 


Avec une telle quantité de pruniers, le temple Kitano Tenmangû récolte chaque année environ 3 tonnes de fruits, ce qui est énorme. 

Et là, ce sont les miko, les jeunes femmes gardiennes du sanctuaire, qui sont chargées de préparer les Ôfuku ume, des prunes salées et séchées. La tradition de la région de Kyoto veut que ces prunes accompagnent le repas du nouvel an lorsque l’on glisse l’une d’elle dans une tasse de thé chaud. 

Manger un fruit des pruniers sacrés du sanctuaire Kitano Tenmangû au matin du 1er janvier est sensé porter bonheur et assurer la santé à toute la famille. Le sanctuaire organise la distribution des prunes chaque année le 13 décembre. Notez bien dans votre agenda !


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs