Beer Garden de Miyagawa-chô   宮川町ビアガーデン

Date de publication :
Profitez de l'ambiance convivial du Beer Garden

Profitez de l'ambiance convivial du Beer Garden

Une Maiko assurant la danse

Une Maiko assurant la danse

Comment approcher une maiko ?

Si vous voulez absolument connaître le Japon dans tout ce qu’il recèle de plus traditionnel, et que vous rêvez de voir des geisha « en vrai » alors c’est là qu’il faut venir, au Beer Garden de Miyagawa-chô, à Kyôto. Pendant que vous buvez un verre, des geisha vous accueillent, et font un spectacle devant vous.

Miyagawa-chô est l’un des cinq hanamachi (littéralement "ville des fleurs") de Kyoto. C'est un quartier de maisons de thé où se cultivent tous les secrets des geishas et maikos, ces filles de l’art. Les maisons qui les voient naître pour devenir les femmes les plus convoitées du Japon se trouvent dans les environs. À côté se trouve le théâtre Kaburenjô, servant aussi d’école où elles perfectionnent chaque jour leur art. À Kyôto, les geishas sont appelées geiko lorsqu’elles sont professionnelles de leur art et maiko quand elles ne sont encore qu’apprenties.

Voir aussi : Qu'est-ce qu'être geisha

Happy Hour pour les filles de l’art

Chaque année à partir de la mi-juillet jusqu’à la fin du mois d’août, le Beer Garden de Miyagawa-chô accueille ses clients grâce au sourire charmant des geiko, qui viennent tout spécialement vous divertir. Tout le quartier se décore de centaines de lanternes qui illuminent magiquement la chaude nuit d’été de Kyôto. Elles ne portent pas le somptueux kimono de cérémonie mais un joli yukata comme il se doit en été au Japon. Généralement, quatre maiko et geiko sont là pour accompagner votre soirée, déambulants au milieu des clients attablés. Si vous maîtrisez le japonais vous pourrez alors entamer une conversation avec l’une d’elles pour en savoir plus sur leurs habitudes. Puis, sur une scène spéciale, elles entameront quelques pas de danses traditionnelles dont elles ont le secret, autant pour vous montrer leur talent que pour vous émouvoir.

En temps normal…

À Kyôto, le système des maisons de thé est très spécifique.

D’habitude, geiko et maiko sont appelées pour accompagner des clients lors d’un dîner. Pour satisfaire ces derniers, elles vont alors montrer leurs talents en exécutant des danses et chants traditionnels, en jouant des airs de musique sur des instruments anciens. Elles peuvent aussi jouer à des jeux traditionnels, qui se transmettent depuis longtemps dans ce milieu particulier.
Il n’y a pas de prix fixe car tous les services sont compris ensemble. La facture n’arrive qu’après au client, mais inutile de vous spécifier qu’il faut avoir de gros moyens. Pour avoir le privilège de participer à une telle soirée, il faut avant tout être recommandé par quelqu’un qui en connaît les ressorts.

Habituellement, il est donc très difficile de fréquenter ces maiko et geiko, même pour les locaux. C’est pour cela que les soirées d’été du Beer Garden sont un incroyable occasion de connaître le monde des hanamachi, tout ce qui fait l’art des geiko et leur culture depuis 350 ans.

À lire : Festival Miyako Odori

L'occasion rêvée d'assister à un spectacle de maiko

L'occasion rêvée d'assister à un spectacle de maiko

Informations pratiques (prix de 2017) :

Première partie de soirée (à partir de 18h) : 7 000 yen l’entrée (53€35)
Deuxième partie de soirée (à partir de 20h) : 5 000 yen l’entrée (38€10)
Les boissons sont à volonté avec en plus le repas au restaurant du quartier.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs