Accueil > Kyoto > Feux d'artifices - 花火

Feux d'artifices
花火

Les hanabi (feux d'artifice) d'été au Japon, des rassemblements populaires dont les Japonais raffolent.

Les hanabi (feux d'artifice) d'été au Japon, des rassemblements populaires dont les Japonais raffolent.

Le saule, l'une des formes traditionnelles des feux d'artifice japonais.

Le saule, l'une des formes traditionnelles des feux d'artifice japonais.

Des artificiers déguisés lancent des explosions lors d'un hanabi sur l'île de Hokkaido.

Des artificiers déguisés lancent des explosions lors d'un hanabi sur l'île de Hokkaido.

Kyoto s'embrase

Des "fleurs de feu" (hanabi) explosent dans le ciel et se reflètent dans les eaux nocturnes, sous le regard d'une foule compacte. Les feux d'artifice d'été sont une véritable institution au Japon.

C’est un soir habituel, en été, au Japon. Des curieux se massent le long d’un cours d’eau, sortent les tables de pique-nique et trinquent aux beaux jours. Et quand vient la nuit, débute une chorégraphie tout en formes et en couleurs, dans les pétarades et les exclamations de la foule : le feu d’artifice, spectacle étincelant et prouesse pyrotechnique dont les Japonais raffolent.

Hanabi et Hanami

Il faut dire que leurs artificiers comptent parmi les plus talentueux au monde, mêlant la puissance et la hauteur de feu, alternant les "fleurs de feu" (hanabi, feu d’artifice en japonais) en forme de pivoine, de saule, et bien entendu de chrysanthème, le symbole du trône impérial, et proposant des couleurs vives qui rappellent le maquillage saturé du théâtre kabuki. De quoi rythmer les explosions et de tenir en haleine des dizaines de milliers de spectateurs pendant environ une heure, une véritable prouesse !

Assister à un hanabi au Japon est une expérience aussi incontournable que le spectacle de l’éclosion des fleurs de cerisiers au printemps (hanami), un rendez-vous à la fois esthétique et convivial, l’occasion de retrouver cet esprit populaire, familial et bon enfant qui caractérise également les festivals d’été ou matsuri. La bière coule à flots, les rires éclatent, les yataï (petites gargotes ambulantes) servent les spécialités locales, pendant que l’eau reflète les explosions multicolores.

Quand Kyoto s'embrase

Les feux d’artifice japonais se comptent par centaines au cours de l’été, les plus célèbres étant tirés à Tokyo et Miyajima. Mais toutes les villes du pays rivalisent alors de technique et d’ingéniosité pour préparer chacune un hanabi chaque année plus fastueux et plus impressionnant (voir le top 5 de Guide Japon).

C'est ainsi le cas de Kyoto : l'ancienne capitale impériale n'organise aucun hanabi intra-muros pour éviter tout risque d'incendie... Mais ses alentours regorgent de feux d'artifice :



Moyenne de 4,8 pour 5 notes

Tous les articles sur Kyoto

Sources thermales & bains publics
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience d'utilisateur, vous proposer des contenus personnalisés adaptés à vos centres d'intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus et paramétrer vos préférences de cookies.