Les funaya d'Ine   伊根町の舟屋

Date de publication :
Les funaya de Ine

Les typiques maisons de pêcheurs d'Ine sont une rareté au Japon.

Ine-machi, la ville vue du ciel

Coincé entre montagne et mer, le village s'est concentré sur une rue unique avec des maisons très étroites.

La vie au bord de l'eau

De nos jours, il reste peu de villages de pêcheurs japonais intacts. L’urbanisation les a fait disparaître. Pour retrouver l’esprit de ces villages d’antan, rendez-vous sur la baie d’Ine...

En allant à Inemachi, sur la baie d’Ine vous comprendrez mieux les soucis d’espace que connait le Japon. Coincé entre mer et montagne sur une bande de terre d’une vingtaine de mètres de large, le village a dû s’adapter.

Maisons de bateaux

Ces contraintes naturelle ont donné naissance aux funaya - les maisons de bateaux. Ces funaya consistent en un mélange unique, entre la maison, l’entrepôt et le garage à bateau. L’architecture des plus anciennes reprend celle des entrepôts blancs de l’époque Edo. La maison est située sur la berge de la baie et son rez-de-chaussée est aménagé comme un garage à bateaux de pêche et comporte un atelier de réparation. Les étages supérieurs accueillent les espaces habitables.

Reconvertion

Les funaya d’Ine sont encore aujourd’hui des maisons de pêcheurs qui ont conservé leur activité, mais plusieurs d’entre-elles ont été aménagées en restaurants et en izakaya (bistrots). Ces derniers offrent un moment de détente avec une vue imprenable sur la baie et ses eaux claires.

On y rencontre encore l’atmosphère du petit village de pêcheurs, très loin du tourisme de masse et au plus près de l’authenticité. Le village est d'ailleurs classé parmi les plus beaux villages du Japon.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs