Fushimi Inari Taisha   伏見稲荷大社

Date de publication :
Fushimi Inari

Les torii de Fushimi Inari Taisha

Fushimi Inari, la montagne aux mille torii

Au sud de Kyoto, les torii du sanctuaire Fushimi Inari, portails traditionnels à l’entrée des sanctuaires shintoïstes, s’alignent par milliers sur les hauteurs de la montagne. Pour tout visiteur, ce lieu est un incontournable de Kyoto et plus largement du Japon.

Véritable image d'Épinal du Japon, le sanctuaire shinto Fushimi Inari et ses envoûtants chemins de torii rouges attirent des centaines de milliers de visiteurs tous les ans. L'image des "tunnels" vermillons créés par les torii alignés est un classique de l'imagerie japonaise. Touristes et Japonais ne sauraient donc faire l'impasse sur la promenade dans cette forêt si particulière lors d'une visite de Kyoto.


L'histoire de Fushimi Inari

Le Fushimi Inari Taisha, sanctuaire shintô fut bâti en 711 par le clan Hata (d’origine coréenne), et relocalisé en son lieu actuel en 817. Il est dédié à la déesse (kami) Inari, liée au riz, et donc plus largement à la prospérité et la richesse. Elle est ainsi la patronne des commerçants : c'est pourquoi la majorité des torii sont payés par des hommes d'affaires, commerçants et entreprises. Ce sont leurs noms qui sont ainsi gravés en japonais sur les montants des portiques rouges.

Si Fushimi Inari Taisha est si connu, c'est qu'il est assez rare que les torii soient multipliés et alignés à ce point en un seul lieu. Un torii est en effet un portail, qui marque l'entrée dans un sanctuaire shintoïste, et sépare symboliquement le monde physique, du monde spirituel des kami.

Le sanctuaire, très important au Japon, fut placé sous patronnage impérial durant l'époque Heian. Au début du XXe siècle, il fut désigné comme trésor national, aujourd'hui Propriété culturelle majeure. Il s'agit du plus grand sanctuaire dédié à Inari de tout le pays.


La visite de Fushimi Inari Taisha

Le sanctuaire s'étend sur un large territoire, sur les flancs de la petite montagne Inari (220 mètres). Depuis le pied de la montagne, il est possible d'atteindre le sommet en empruntant les différents chemins de torii. Cette petite randonnée dure environ 2h à 2h30, suivant une pente plus ou moins raide et un grand nombre d'escaliers. Cette promenade est une expérience unique, tant marcher sous les torii est agréable, au milieu d'une forêt parfois presque exotique. Vous croiserez en chemin de nombreux sanctuaires disséminés çà et là, ainsi que de grandes forêts de bambous. Du sommet, la vue sur la ville est exceptionnelle, et tout particulièrement recommandée à l'heure du coucher du soleil.

À lire aussi : Les 5 plus belles vues nocturnes de Kyoto

À Fushimi Inari, il est bon de déambuler, faire le tour d’un portail, hésiter entre deux voies lorsque le chemin se sépare et que deux rangées de portiques s’offrent à vous, décider ou non de faire demi-tour, mais au moins s’imprégner du lieu, de l’atmosphère. Les statuettes de pierre kitsune – le renard mythique– postées çà et là et qui ponctuent la promenade, et donnent au lieu toute sa spiritualité. En effet Inari, divinité kami de la croissance du riz, des affaires et du commerce, règne en ces lieux grâce à son messager terrestre, animal rusé qui vous dévisage de ses yeux inquisiteurs, la clef du grenier à riz en travers de la gueule.

Fushimi Inari

Torii de Fushimi Inari Taisha

Fushimi Inari

Entrée du sanctuaire

Attention cependant, les lieux étant très prisés des touristes, il n'est pas rare que la promenade sous les torii s'avère noire de monde. Difficile dans ces conditions de réaliser de belles photos ou simplement de profiter du calme. Il est ainsi conseillé de se rendre à Fushimi Inari tôt le matin, ou bien justement le soir (l'endroit ne ferme pas). 

Autre astuce : le double chemin de torii situé au pied de la montagne est le plus fréquenté. Alors pour éviter le monde, continuez à grimper, et empruntez un petit chemin de torii transversal. Vous croiserez alors de moins en moins de personnes, et pourrez profiter de la solennité et de la magie des lieux...

Motomiya

Les illuminations lors du festival Motomiya à Fushimi Inari

Fushimi Inari

Les torii de Fushimi Inari durant le festival Motomiya

Motomiya, la fête aux lumières de Fushimi Inari

Voilà bien un événement à ne pas rater si vous êtes à Kyoto autour du 20 juillet : le festival Motomiya. Il s'agit de la plus grande fête de Fushimi Inari Taisha. 

Le matsuri Motomiya se tient sur deux jours. Le premier soir se déroule ce que les Japonais nomme le "Yomiya" : des centaines de lanternes rouges sont installées de nuit dans tout le sanctuaire, même sur les chemins de torii, ce qui apporte une ambiance unique. Une belle exposition des lanternes peintes est également présentée.

Visiter Fushimi Inari Taisha ce soir-là constitue une expérience unique, et l'occasion de profiter d'une ambiance de fête à la japonaise. En effet, des stands de street-food sont installés, et des chants et danses organisés. Mettez votre masque de renard, et venez participer à la fête...

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs

Beau mais bondé

Vous devriez modifier le texte car ça a bien changé. C'est le monument le plus visité du Japon ! C'est noir de monde, on monte en se serant, voire en attendant car ça bouchonne. Il faut monter au delà du belvederre pour commencer espérer faire des photos avec personne en patientant un peu. Mais au final c'est très beau quand même.

Sakura

Lieu envoûtant et incontournable ! Par contre, au printemps, c'est un déferlement de touriste! La bonne nouvelle, c'est qu'ils ne vont pas jusqu'en haut, donc plus on monte, moins il y'en a! Magie garantie

Tres fréquente !

Pendant la golden week ( je l ai visité le 1 er mai ) cest le métro parisien a l heure de pointe , avec en plus des groupes de chinois pas vraiment discrets ... il reste la possibilité de faire un pas de côté , sortir du chemin et se trouver dans la forêt , les asiatiques ont peur des forêts , lieux des morts et des esprits et du coup on se retrouve seul ouf ! Et la ca devient magique

Un site à voter tôt le matin ou vers 18h

Très beau mais très fréquenté contrairement à ce qui est dit plus haut....Nous y sommes allés à vers 17h30/18h et c'était la bonne heure, les éclairages s'allument et les tori deviennent plus mystérieux.. .

Beaucoup de monde quand meme

Le site laisse penser que les touristes délaissent le lieu. Ce n'est plus vrai du tout. Du coup, la sérénité évoquée n'est plus au rendez-vous. Mais c'est la même chose pour la plupart des lieux kyotoites...