Les 3 plus beaux jardins du Daitoku-ji : Zuiho-in, Daisen-in et Koto-in   大徳寺の中でも最も美しい3つの庭園、瑞鳳院、大山院、江東院

Date de publication :
zuho-in

Le jardin Dokuza-tei du Zuho-in

Koto-in

Le chemin vers l'entrée du Koto-in

Daisen-in

Jardin de pierre du Daisen-in

Les jardins zen du Daitoku-ji

Au nord de kyoto, le vaste complexe du Daitoku-ji rassemble un grand nombre de temples zen. Parmi eux, le Zuiho-in, le Daisen-in et le Koto-in abritent de splendides jardins japonais, tantôt de pierre, tantôt de mousse...

Le Daitoku-ji

Situé au nord de Kyoto, non loin du Pavillon d'or, le Daitoku-ji est un grand complexe bouddhiste appartenant à l'école zen Rinzai. Sur la vingtaine de temples qu'il abrite, quatre sont ouverts au public. À l'écart des temples et sanctuaires plus connus de l'est de la ville, la visite de ce complexe et de ses nombreux jardins s'avère rafraichissante. Les visiteurs à la recherche de spiritualité, friands de jardins japonais ou désireux de découvrir un pan plus secret de Kyoto seront ravis.

Voir aussi : Les temples zen de Kyoto

Le site fut fondé en 1319 par Daito Kokushi, puis partiellement détruit au XVè siècle lors de la guerre d'Onin. Il fut reconstruit au fur et à mesure, au fil des siècles, grâce à de nombreux donateurs qui y établirent leur pavillons secondaires. Cependant, il n'est malheureusement pas possible de visiter les bâtiments du Daitoku-ji. De passage, vous pourrez donc uniquement découvrir le Ryogen-ji, le Daisen-in, le Zuiho-in et le Koto-in. Ces trois derniers temples abritent de petites merveilles : des jardins de pierre et de mousse, ainsi que des bambouseraies et forêts.

Le jardin du Daisen-in

Classé Trésor National du Japon, le Daisen-in possède un magnifique jardin de pierre (karesansui), datant de la fin de la période Muromachi (1336 - 1576), époque où l'élaboration des jardins secs est à son apogée. Le temple en lui-même fut bâti entre 1509 et 1513 et son nom signifie "L'académie des grands immortels". L'élaboration du jardin, ainsi que les panneaux peints situés dans le temple sont attribués au moine Sôami. Ce jardin de pierre est divisé en quatre parties. Les interprétations de la symbolique du jardin diffèrent selon les spécialistes, la plus courante étant que chaque zone illustre un thème : la cascade représente le début de la vie, la rivière illustre les étapes et les épreuves de l'existence humaine, puis la mer intermédiaire, et enfin l'océan, marquant la sérénité de la vieillesse.

Daisen-in

La "cascade" du Daisen)in

Daisen-in

La "rivière" du Daisen-in

Daisen-ind

La "mer intermédiaire" du Daisen-in

Daisen-in

Jardin de pierre du Daisen-in

Le jardin du Zuiho-in

Le Zuiho-in abrite lui un grand jardin de pierre, qui se laisse découvrir aux détours d'un agréable chemin. Les graviers disposés en vagues concentriques entourent les rochers, disposés en croix, en référence à la confession chrétienne du propriétaire du temple, Otomo, un chef militaire du XVIè siècle. C'est le créateur du jardin, Shigemori Mirei, qui plaça cette croix en 1961.

Les rochers disposés dans ce jardin, appelé Dokuza-tei (ce qui signifie "le jardin où s'assoir seul"), représentent des îles et des monts au milieu de l'eau. Dans un coin, un grand rocher représente le Mont Horai-Zan, issu de la mythologie taoïste. Il est possible de déguster un bol de thé et de s'installer devant ce jardin de pierre, pour une pause zen dans la plus grande quiétude...

À découvrir : Se ressourcer avec le zen

zuho-in

Le jardin Dokuza-tei du Zuho-in

zuho-in

Les chemins des jardins

zuiho-in

Jardin du Zuiho-in

Le Koto-in

Enfin, le Koto-in possède lui un jardin différent. Point de graviers et de roches ici : arbres, mousses et bambous entourent le bâtiment principal. Abritant entre autres de nombreux érables, sa visite est ainsi particulièrement réputée en automne durant le kôyô pour admirer les feuilles rouges. Le temple en lui-même fut fondé en 1601 par le célèbre maître de thé Hosokawa Tadaoki.

La visite commence dès le chemin permettant d'atteindre la porte d'entrée du temple : une belle allée pavée bordée d'arbres et de bambous, sans oublier la mousse vert pomme couvrant le sol... En automne, cette allée se recouvre de feuilles écarlates, pour le plus grand bonheur des photographes. La végétation du Koto-in est particulièrement luxuriante, ce qui en fait un jardin très original et rafraichissant. Arrivé au niveau du bâtiment principal, placé au centre du jardin, vous pourrez en faire le tour pour apprécier la forêt dense qui l'encercle sur quatre côtés. Tout autour, le sol moussu est tapissé de feuilles rouges en automne, ce qui forme alors un superbe contraste très apprécié des Japonais...

À lire : Où admirer l'automne à Kyoto

Koto-in

Le chemin vers l'entrée du Koto-in

Koto-in

Le jardin de mousse du Koto-in

Koto-in

Les allées du Koto-in durant le koyo

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs

magnifique

TRES BEL ARTICLE ET PHOTOS SUPERBES